Recherche contre Ebola: des anticorps découverts

Des chercheurs américains viennent de trouver des antigènes permettant de neutraliser les trois principales souches du virus.

Le monde scientifique vient d’opérer une avancée remarquable dans la lutte contre Ebola. Des chercheurs américains viennent de découvrir des anticorps permettant de mettre hors d’état de nuire le virus à l’origine de cette épidémie. Ces scientifiques de la faculté de médecine Albert-Einstein de New York ont procédé à l’analyse du sang d’une personne ayant survécu à cette épidémie en Afrique de l’Ouest et ont abouti à la conclusion selon laquelle sur les 349 anticorps isolés, deux pouvaient neutraliser toutes les souches connues de ce virus. Des expériences ont ainsi été effectuées sur des souris et des fouineurs, soumis à des doses mortelles des trois principales souches de la maladie. Ces animaux ont pu être protégés par les anticorps. « Un pas important pour atteindre ce but », s’est réjoui Kartik Chandran, professeur d'immunologie dans ladite faculté.
La prochaine étape consistera en un test du mélange sur des animaux de grande taille. Dans leurs recherches, les scientifiques de la faculté de médecine Albert-Einstein de New York ont également identifié des gènes pouvant être à l’origine des cellules immunitaires produisant les deux anticorps.
Cette prouesse scientifique vient supplanter le «ZMappTM», l’antiviral de lutte contre cette pandémie de l’heure le plus avancé, qui n’est efficace que contre la souche «Zaïre» du virus, mais sans effet sur les souches «Bundibugyo» et «Soudan». Avec cette nouvelle découverte, la voie vers la mise en œuvre des premiers vaccins contre cette redoutable maladie est désormais ouverte et est saluée à travers le continent. Surtout lorsqu’on connaît les ravages causés par cette pandémie entre 2013 et 2016 en Afrique de l’Ouest. Sur les 29 000 personnes infectées, plus de 11 000 en sont mortes au cours de cette période. Au moment où cette découverte est annoncée, de nouveaux cas sont signalés en République démocratique du Congo (RDC), avec trois morts depuis le 22 avril dernier.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category