Conseil des ministres du CAMES: le Pr. Fame Ndongo, nouveau président

Au  terme des assises de jeudi, le Minesup a également été élevé à la dignité de commandeur de l’Ordre international des Palmes académiques de cette instance

 

Fini le règne du Sénégal à la tête du Conseil des ministres du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun, est désormais aux commandes. Le représentant personnel du Premier ministre, chef du gouvernement à la 34e session du conseil des ministres a été porté par ses pairs à la tête de la plus grande instance de régulation de l’enseignement supérieur en Afrique, avec 19 pays membres. Il remplace à ce poste le Pr. Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Sénégal.
La nouvelle a été rendue publique jeudi, peu avant minuit au palais des Congrès de Yaoundé, après un long huis clos des ministres. Au-delà du titre de président du Conseil des ministres, le Pr. Jacques Fame Ndongo reçoit la médaille de commandeur de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES. La distinction lui est décernée au regard de ses états de service au Cameroun et à l’international. Face à cette reconnaissance, le nouveau promu, visiblement très ému, a adressé ses premiers mots au chef de l’Etat : « C’est un grade que je dédie au président de la République, Paul Biya », dira-t-il. Il ajoutera que cette médaille est celle de tous ses homologues des pays-membres du CAMES, des recteurs, de ses collaborateurs du ministère, de ses parents et sa tendre épouse. Lui-même n’étant qu’un humble serviteur ne s’estimant pas plus compétent que les autres. Et pour ses deux années d’exercice, il a déjà son plan d’action. « Nous allons nous atteler à revigorer le CAMES pour qu’il garde sa crédibilité, sa lisibilité et sa traçabilité à travers le monde. Nous allons également préparer de manière méthodique, le 50e anniversaire du CAMES », confiera le Pr. Jacques Fame Ndongo. Avant de prendre l’engagement de veiller à l’application des résolutions prises au cours de ces assises.
Une rencontre organisée en prélude à la tenue à Yaoundé en novembre prochain, du 18e concours d’agrégation en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category