Prévention des maladies: Nestlé partage son expérience

La multinationale suisse vient d’organiser un forum sur la nutrition à Dakar

 

«Les défis nutritionnels en Afrique centrale et de l’Ouest ». Tel est le thème du forum qui vient de réunir à Dakar, la capitale sénégalaise, des politiques, des universitaires, des membres des sociétés savantes, et des représentants de la presse. Mardi dernier, Nestlé, l'un des principaux acteurs de l’industrie agroalimentaire dans le monde, n’a pas profité de cette tribune pour une opération de charme de ses produits. Bien au contraire, il a été question d’un sujet qui touche l’homme dans son essence : la nutrition. En guise de mot d’ouverture, l’administrateur général de Nestlé Sénégal, Xavier Beraud, relèvera que son groupe attache également une importance particulière à la nutrition et c’est la raison pour laquelle, les questions liées aux défis nutritionnels doivent interpeller le plus grand nombre. Il convient dès lors de s’appuyer sur la collaboration des ONG, des entreprises privées, des médias et de la société civile, a-t-il poursuivi. Il devient ainsi opportun de s’associer l’expertise et le soutien de tous ceux qui comprennent que la nutrition est un enjeu clé de santé publique.
A la faveur des communications des différents panels, on a pu apprendre que d’après le rapport 2016 sur la nutrition mondiale, la malnutrition et les mauvais régimes alimentaires sont de loin les plus grands facteurs de risque pour la charge mondiale de morbidité. En clair, tous les pays font face à un grave problème de santé publique du fait de la malnutrition. Les conséquences économiques représentent des pertes de 11% du produit intérieur brut (PIB) en Afrique et en Asie, tandis que la prévention de la malnutrition engendre 16 dollars de retour sur investissement pour chaque dollar dépensé. 
A la faveur des travaux de Dakar, on a réitéré le rôle des médias pour le changement d’habitudes alimentaires. La communication a été en effet identifiée comme meilleur vecteur pour prévenir le surpoids et l’obésité. La prévention des maladies chroniques liées à la nutrition (obésité, diabète et maladies cardio-vasculaires) a aussi reçu un allié de poids. Dominique Allier, Business Executive Officer Culinaires, Nestlé Afrique centrale et de l’Ouest a ainsi pris l’engagement, au terme du forum, d’améliorer le profil nutritionnel des produits du groupe en réduisant les taux de sel et de sodium et en les fortifiant en fer. Il s’est aussi engagé à utiliser des ingrédients plus familiers et plus communs. Comme la farine de manioc et le soja. Nestlé qui a aussi invité la présidente de l’association des Bayam sellam (Asby) du Cameroun, Marie Mbala Biloa, a promis de continuer à soutenir les vendeuses au marché en Afrique centrale et occidentale grâce aux formations à la gestion des microentreprises et à l’accès à  la santé par le biais des programmes de vaccination.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category