CPA écrit à Cameroon Tribune

Madame, le Directeur général,
Nous avons lu, avec stupeur et indignation, l’article susvisé qui, comme son titre l’indique, visait à rendre compte de la fermeture de la compagnie d’assurances Samaritan Insurance.
Grande a été notre surprise, de voir l’auteur de ce texte, chuter en déclarant :
« Samaritan Insurance, alongside other companies in Cameroon : Compagnie Professionnelle d’Assurances (CPA), Assurances Générales du Cameroun (AGC), Beneficial General Insurance Cameroon, Société Africaine d’Assurance et de Réassurance Vie Cameroun, was placed under observation, when the ‘big, strong and reliable company’ proved to be unreliable ».
Cette association, aussi erronée qu’abrupte et pernicieuse de notre compagnie avec une entreprise dont la fermeture aura fait l’objet de tout le reste de l’article, ne s’appuie, bien évidemment sur aucune référence, et ne cite aucune source, ni date.
Bien plus, si la « mise sous observation » dont fait état votre collaborateur, ne correspond à aucune des dispositions du Code CIMA, qui régit la profession d’assureur, elle insinue, fortement, que notre compagnie serait engagée dans un processus dont l’issue pourrait probablement être un retrait d’agrément. Nombre de nos clients nous ont déjà fait part de leur inquiétude, à la lecture de cet article dont nous craignons, si la vérité n’était pas rapidement rétablie, qu’il ait des répercussions sur notre activité, dont le principal fondement est la confiance en la capacité de l’assureur à honorer les engagements qu’il a pris.
Nous nous inscrivons totalement en faux contre ces allégations mettant directement en cause la solidité de notre compagnie, dont la santé financière ne souffre d’aucun reproche, qui ne fait l’objet d’aucune procédure disciplinaire, et dont la conformité avec les exigences réglementaires peut vous être confirmée par la CIMA et les différents organes nationaux et supranationaux de régulation de la profession.
Nous vous invitons donc à publier, en urgence, ce droit de réponse, conformément aux dispositions légales, et vous remercions de prendre toute autres dispositions que vous pourriez juger utiles pour rétablir la vérité, sans préjudice des poursuites judiciaires que nous nous réservons le droit d’engager contre l’auteur.
Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame la directrice générale, nos salutations distinguées.

Le président directeur général
Raphaël FUTE

 

Editor’s note

 

In the said article, we mentioned that “‘the big, strong, and reliable company’ proved to be unreliable,” referring solely to Samaritan Insurance, reason why CIMA’s Regional Commission for the Control of Insurances (CRCA) effectively stopped operations of the insurance company after a provisionary period.  By stating that Samaritan Insurance proved unreliable, the reporter was making allusion to the company’s motto: “Big… Strong… Reliable…”
However, we deeply regret the nuance we might have created in our readers by citing Compagnie Professionnelle d’Assurances (CPA), Assurances Générales du Cameroun (AGC), Beneficial General Insurance Cameroun and Société Africaine d’Assurance et de Réassurance vie Cameroun as companies which were heard alongside Samaritan Insurance during the 83rd ordinary session of CIMA’s Regional Commission for the Control of Insurances which held in Dakar – Senegal on 25-29 April 2016.
We did not in any way intend to insinuate that Compagnie Professionnelle d’Assurances (CPA) and others are presently in a difficult situation and may face closure like Samaritan Insurance.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category