La leçon inaugurale du professeur Ngalle Bibehe

Le ministre des Enseignements secondaires a procédé au lancement effectif de la rentrée scolaire  hier au lycée bilingue de Nkol-Eton à Yaoundé.

C’est parti pour neuf mois de classe sur l’ensemble du territoire national. Les élèves de certains établissements secondaires brillants dans leurs tenues et cartables neufs au dos ont eu le privilège de côtoyer hier le ministre des Enseignements secondaires,  Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. C’était à l’occasion du lancement officiel de la rentrée scolaire 2016-2017 axée sur le thème : « Intensification de la professionnalisation des enseignements pour une formation plus compatible avec la demande socio-économique ». Pour s’assurer de l’effectivité de la reprise des cours et encourager les élèves, le ministre s’est d’abord rendu au pas de course dans dix établissements publics et privés de Yaoundé. Le premier arrêt était au lycée général Leclerc de Yaoundé, où le proviseur Elisabeth Ntonga a montré les tablettes numériques offertes à l’établissement par le président de la République. Ensuite, le Minesec s’est rendu, tour à tour, aux lycées d’Elig-Essono et bilingue de Yaoundé, au collège la Gaieté, à l’Enieg bilingue de Yaoundé … 
Le clou de cette tournée de rentrée était au lycée bilingue de Nkol-Eton où la communauté éducative s’est donné rendez-vous pour la cérémonie de lancement de l’année scolaire 2016-2017. « Après le tour que nous avons effectué, nous avons observé le respect scrupuleux de la circulaire qui a été mise à disposition à savoir le nombre d’élèves par salle de classe qui doit être de 60 à 80 élèves, loin des 120 et 150 auxquels nous étions habitués jusqu’à l’année dernière. Nous avons pu assister au lancement officiel constant et effectif des cours. Nous avons pu nous rendre compte de la présence effective de tous les enseignants dans leurs postes de travail », a confié Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe visiblement satisfait de ce premier jour de rentrée. « Au sortir de cette séance de travail, je suis globalement satisfait de cette rentrée scolaire 2016-2017. Ce d’autant plus que tout au long du parcours, les informations que j’ai reçues des neuf autres gouverneurs de région et des neufs autres délégués régionaux des enseignements secondaires me laissent croire que tout se passe de la même manière que dans la région du Centre », a-t-il conclu.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie