Interview: «Aider les femmes à accéder à des postes de décision»

Dr Abdoul Aziz Yaouba, représentant de l’ISESCO.

 

Quelles importances accordez-vous au forum sur le leadership féminin ?

Le rôle de l’Organisation islamique pour l’éducation des sciences de la culture est d’accompagner les différents Etats membres dans l’élaboration et la mise en œuvre des différentes politiques dans les divers domaines d’intervention de l’ISESCO. Cette fois-ci,  nous sommes dans le cadre du genre et plus précisément de la promotion du leadership féminin. Vous savez qu’aujourd’hui c’est un domaine très important en matière de gouvernance.

Le Cameroun est résolument engagé dans la promotion de la femme, ce qui a amené l’ISESCO à solliciter ce pays pour abriter cette importante rencontre. Notre objectif est d’aider les femmes africaines en général à accéder à des postes de décision, car nous avons constaté que la personnalité de la femme comprend beaucoup d’acquis favorables au management. Il ne s’agit pas de concurrence entre l’homme et la femme, mais de rendre le travail de l’homme et de la femme plus complémentaire.

Dans un contexte islamique où la femme n’est pas fondamentalement égale à l’homme, comment est-ce possible ?

En effet, la particularité des régions musulmanes, c’est généralement des contextes où les femmes semblent marginalisées. Pourtant, la cause ne revient pas à la religion. Ce sont des pesanteurs d’ordre culturel. C’est pour cette raison que nous entendons travailler avec toutes les sociétés civiles pour essayer de prendre la mesure de tous ces problèmes.

Et après ce forum, quelles sont vos visées ?  

De manière globale et sur la base des avancées subséquentes à ces assises, nous espérons une amélioration de la gouvernance de manière générale et une plus grande participation des femmes africaines à la prise des décisions et au management.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie