Disparition de Mgr Bala: « Aucune hypothèse n'est écartée »

Maurice Tchoffo Sa'a,  préfet du Mbam-et-Inoubou

 

La dépouille de l'évêque de Bafia reste introuvable après deux jours de recherches. Comment vous êtes-vous organisés ?


Je commencerai par dire que pour le moment nous n'avons pas encore d'indices probants montrant que Monseigneur est dans l'eau, même s'il y a de fortes présomptions. Nous n'avons pas non plus d'éléments qui prouvent le contraire. L'action des autorités administratives et des forces de sécurité a commencé depuis mercredi et elle ne pourra s'arrêter que lorsqu'on aura au moins la certitude de l'endroit où se trouve Mgr Jean Marie Benoît Bala.


Pensez-vous déjà à l'augmentation des équipes sur place?


Je ne pense pas que ce soit absolument nécessaire parce que les équipes qui sont à pied d’œuvre sur la Sanaga sont des éléments spécialisés dans ce genre de recherche. Il y a des sapeurs-pompiers et des marins qui sont des hommes de la situation en pareille circonstance. En plus, nous avons associé les populations riveraines qui utilisent des embarcations et qui ont de l'expérience. Même les chefs traditionnels ont été mis à contribution. Tous sont mobilisés. Avant même que les premiers sapeurs-pompiers entrent dans l'eau, ils ont fait des rites. Jeudi matin également et ils continuent à se concerter pour trouver la meilleure façon de procéder.


Et si jamais le corps n'est pas retrouvé dans l’eau envisagez-vous déjà l'exploration d'autres pistes?


Les enquêtes sont en cours. Il ne faut pas croire que nous nous mobilisons seulement au niveau du fleuve. Au niveau de la ville, de l'évêché et de toutes les pistes qu'aurait pu emprunter Mgr Jean Marie Benoît Bala, les investigations sont en cours. Ceci depuis mercredi. Nous allons continuer à prospecter sur tous les champs. Aucune hypothèse n'est écartée. Les professionnels aguerris sont à l'ouvrage, même si les résultats escomptés n'ont pas encore été produits.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category