International

Un pas important

L’inauguration du barrage hydro-électrique de Liouesso, par le président Denis Sassou Nguesso, marque une nouvelle étape dans la construction du potentiel énergétique congolais. On sait que les délestages de Brazzaville, la capitale congolaise, étaient devenus difficiles à gérer dans un contexte où le Congo dispose d’un réseau électrique de 42,5% auquel quatre ménages sur 10 sont connectés selon une étude de la Banque mondiale publiée récemment. On sait également que le barrage d’Imboulou (120 Mégawatts) ne pouvait plus combler toutes les attentes.
Dès lors, le barrage de Liouesso situé dans le département de la Sangha à 830 kilomètres au nord du Congo a vocation à produire l’énergie électrique qui commençait à faire défaut. Il est le troisième barrage congolais après celui de Moukoukoulou (74 Mégawatts) situé dans la Bouendza au sud du pays et celui d’Imboulou (120 Mégawatts) logé à 250 kilomètres au sud du pays.
Certes, le barrage de Liouesso n’a qu’une puissance installée de 19,9 Mégawatts. Néanmoins, les autorités congolaises comptent le mettre à contribution pour accroître la production d’énergie électrique nationale mais aussi et surtout pour booster l’économie du département de la Sangha reconnu comme le deuxième pôle économique du pays après Pointe-Noire, le pôle pétrolier. Il s’agit notamment de conduire le courant de Liouesso aux villes de Pekola et Ngombé qui  abritent deux grandes scieries. Lesquelles justifient le statut de deuxième pôle économique de la Sangha. Pour concrétiser leurs ambitions énergétiques, les autorités congolaises envisagent la construction du barrage de Shoélé d’une capacité de 600 Mégawatts  dans le département de la Sangha et celui de la Sounda dans le Kouilou d’une capacité de 1000 Mégawatts. Ce potentiel est censé faciliter la mise en place d’une Zone économique spéciale (ZES) dans le département de la Sangha. Il est également susceptible de générer des emplois.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps