Projet Nachtigal: les deux parties s’accordent

L’accord de coopération signé mardi entre le ministère de l’Eau et de l’Energie et Electricité de France marque la concrétisation de la réalisation du barrage de 420 MW.

Un accord de coopération a été signé mardi dernier à Yaoundé entre le ministère de l’Eau et de l’Energie et Electricité de France (EDF). Un accord scellé par le ministre, Basile Atangana Kouna et le président directeur général d’EDF, Jean-Bernard Levy, qui marque le début de la concrétisation du projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal. Il prévoit après sa livraison en 2022, une production de 420 MW soit 40% de la production nationale d’électricité. Pour marquer cet important accord, plusieurs membres du gouvernement étaient présents, ainsi que quelques partenaires financiers et techniques de cet important projet dont le coût est estimé à près de 720 milliards de F. Pour Jean-Bernard Levy, cette cérémonie marque une étape importante pour l’entreprise puisque c’est l’un des premiers investissements importants à réaliser par EDF en Afrique sub-saharienne. Il ajoute par ailleurs que l’entreprise souhaite jouer un rôle de premier- plan dans la feuille de route énergétique ambitieuse que le gouvernement camerounais a établie. Il va s’agir de la production de l’électricité, de l’achat et du transport par les entreprises Eneo et Sonatrel. Il a relevé l’esprit de coopération mis en place par les deux parties, qui a abouti à un contrat équilibré et gagnant- gagnant pour le Cameroun et EDF.

Basile Atangana Kouna a quant à lui rappelé que le Cameroun a élaboré un plan de développement d’électricité à l’horizon 2035 pour la sécurité en énergie et à moindre coût. Il est question d’offrir une énergie efficace et fiable sur le long terme et permettre au Cameroun de devenir un pays exportateur. A ce titre, le niveau d’investissement exige un niveau d’expertise élevé et avéré. « Raison pour laquelle l’expertise de EDF a été sollicitée, un partenaire jugé stratégique et leader dans le monde en cette matière », explique le MINEE. Il indique en substance qu’en plus de la réalisation de Nachtigal, il s’agira aussi d’explorer d’autres domaines prioritaires utiles à l’amélioration du service. Notamment les énergies renouvelables, à travers l’identification des principaux sites dans le pays, la rédaction d’une méthodologie pour utiliser ce potentiel stratégique et le conseil technique sur le choix des technologies ainsi que l’électrification rurale et décentralisée à travers l’analyse du marché camerounais et l’accompagnement nécessaire pour son développement .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category