International

Gabon: Mouvement d’humeur à Port-Gentil

La capitale économique est le théâtre d’une grève consécutive à l’augmentation des taxes et des prix des produits de première nécessité

APort-Gentil depuis lundi, les activités tournent au ralenti à la suite d’une grève générale illimitée lancée par la Coordination de l’Intersyndicale, Dynamique unitaire,  pour protester contre la vie chère. Les grévistes dénoncent l’augmentation des taxes et des prix des produits de première nécessité qui, selon les habitants de cette ville pétrolière et minière, ont quasiment doublé par rapport au reste du pays. Pour Sylvain Mundunga, porte-parole de l’Intersyndicale, fait savoir que le mouvement a été suivi à 60% lundi et déclare avoir mis en place une stratégie afin d’étendre le mouvement. Pour le moment, les grévistes ont rejeté la proposition du gouvernement de dépêcher une délégation à Libreville pour ouvrir d’éventuelles négociations avec les pouvoirs publics et n’entendent pas mettre un terme à leur mot d’ordre de grève. «Le mouvement se poursuivra jusqu’à ce que les deux conditions qui ont été posées se réunissent à savoir, la correspondance officielle du gouvernement appelant l’Intersyndicale aux négociations et la délégation qui partira de Libreville pour négocier sur place», a expliqué Sylvain Munduga.
Présent à Libreville lundi, Pascal Ouagny Ambouroue, ministre du Pétrole, s’est rendu à la Bourse du travail où des milliers de personnes étaient rassemblées, selon diverses sources, pour tenter d’ouvrir le dialogue avec les manifestants, en vain. Ces derniers ayant décliné la proposition de la tenue des négociations dans la capitale. M. Ouagny Ambouroue qui a promis d’être leur interprète auprès du gouvernement, dit ne pas désespérer quant à une issue pacifique de la crise. Pour l'instant, le mouvement ne touche que les pétroliers Addax et Perenco. Mais, pourrait aussi faire tâche avec le secteur des transports où l’on annonce plusieurs mois d’arriérés de salaires à la compagnie Afric-Aviation qui a suspendu ses vols domestiques et en direction de Sao Tomé et Principe. La situation à Port-Gentil vient s’ajouter à celle qui prévaut à Libreville depuis plusieurs mois où plusieurs secteurs, à l’instar de la santé, des transports et de l’hygiène et de la salubrité sont touchés par des grèves.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps