International

Effets collatéraux

Djibouti et l’Erythrée subissent les contrecoups de la crise diplomatique qui ébranle le Qatar et ses voisins à la suite des accusations de « soutien au terrorisme ». Le petit émirat arabe du Golfe a retiré ses troupes qui stationnaient à la frontière entre les deux pays.
Après les affrontements ayant opposé les deux voisins en 2008 à cause d’un différend frontalier, le Qatar avait servi comme médiateur et déployé 450 soldats dans la zone tampon de Ras Doumeina pour limiter le risque de reprise des hostilités. Peu d’observateurs auraient imaginé que Djibouti et l’Erythrée, longtemps opposés par ce conflit, puissent prendre position contre le Qatar dans la crise diplomatique l’opposant à ses voisins. Ils l’ont fait. Dans le cas de l’Erythrée, il s’agit de consolider les relations denses avec l’Arabie saoudite ayant pris en main la croisade contre le Qatar. Pour Djibouti, les raisons du soutien à l’Arabie saoudite et ses alliés ne sont pas clairement indiquées. Quels que soient les motifs avancés par Djibouti et l’Erythrée, le Qatar n’a pas hésité à sanctionner les ingrats en retirant ses troupes de la zone tampon. Le retrait qatari de cette zone est dangereux pour les deux voisins qui n’ont pas totalement renoncé à leurs ambitions territoriales. Surtout que les troupes érythréennes ont commencé à se déployer sur le terrain laissé vacant par la force d’interposition.
L’on se demande si les Etats africains ont vocation à prendre position pour ou contre les partisans ou les adversaires du Qatar, au moment où les accusations de « soutien au terrorisme » n’ont pas totalement été élucidées et tandis que les offres de médiation se multiplient pour ramener les protagonistes à de meilleurs sentiments. Le président guinéen, Alpha Condé, a évité le piège des soutiens encombrants en se laissant inspirer par la sagesse africaine. Lui qui officie également comme président en exercice de l’Union africaine ne prend pas partie. Il propose plutôt ses services de médiateur pour trouver une solution pacifique à la crise diplomatique opposant l’Arabie saoudite au Qatar.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps