Réforme d’état civil: le plan stratégique en marche

 La première session du comité de pilotage pour l’année en cours s’est tenue hier à Yaoundé

 

A l’échéance 2018, le cadre de réhabilitation de l’état civil du Cameroun amorcera sa phase la plus pratique. Il devra se réaliser matériellement durant la période de son quinquennat qui va de 2018 à 2022 sur toute l’étendue du territoire national. Avec l’investissement concerté des autorités administratives, municipales et judiciaires, « il va sans dire que la machine sera en état de marche à échéance », a relevé hier à Yaoundé, Jules Doret Ndongo, ministre délégué auprès du MINATD, chargé des collectivités territoriales décentralisées, à l’ouverture des travaux de validation du plan stratégique de la réforme de l’état civil. De son point de vue, « la réhabilitation de l’état civil introduira dans la gouvernance une donnée précieuse tant dans la sécurisation de la nationalité camerounaise, de la planification que dans l’administration du pays au sens large du terme ». Cette phase déterminante qui arrive interpelle aussi bien les autorités traditionnelles que toutes les administrations qui agissent en synergie pour concevoir, accompagner et sécuriser l’état civil camerounais.
Les partenaires stratégiques de cette réforme voulue par l’Etat du Cameroun, se félicitent déjà de l’implication du gouvernement camerounais. Prochaine étape : la mobilisation des ressources financières, l’imprégnation des acteurs agissant dans la réforme. Mais avant, le comité mis en place pour viabiliser ce document travaille d’arrache-pied afin de lever des préalables. Ainsi, les cinq points du programme de la réforme inscrits à l’ordre du jour lors des travaux de la session de décembre 2016, à savoir la recherche des données de collecte des informations, la sensibilisation et la formation des acteurs, l’investissement et la fourniture de matériel, l’informatisation du fichier et la constitution d’une banque de données de l’état civil, viennent donner autant d’éléments à l’élaboration du plan stratégique de la réforme en cours.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category