Un précieux soutien pour les initiatives

Depuis 10 ans, le PAJER-U/PIFMAS programme du ministère en charge de la Jeunesse ciblant les jeunes ruraux et urbains dans divers secteurs a encadré et accompagné de nombreuses personnes et groupes de jeunes dans la création des activités génératrices de revenus, des très petites entreprises et des PME. Seulement, on a souvent déploré le fait que ces activités ne prospèrent pas, une fois sorties du cocon des programmes.  Pourtant, la finalité pour un entrepreneur n’est pas de créer une ou plusieurs entreprises, mais d’assurer son extension, son développement.
L’option de transférer des PME à l’agence créée spécialement pour améliorer l’accompagnement de ces entreprises, généralement fragiles, obéit donc à une logique de leur donner plus de chance de survivre. Et quand on sait que le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) a prescrit en matière création des entreprises, un  renforcement  des capacités des PME camerounaises dans le souci de soutenir le développement durable du Cameroun, on ne peut que saluer cette autre synergie entre deux démembrements de l’Etat.  Comme on peut le comprendre, cette option gouvernementale concrétise la volonté politique de soutenir et d’améliorer l’encadrement des jeunes entrepreneurs camerounais.
Il faudra seulement que ces jeunes promoteurs d’entreprises gardent la tête sur les épaules pour faire bon usage des financements et de la formation obtenus des pouvoirs publics. De la survie et de la bonne tenue de cette première cuvée dépendra l’encadrement et l’accompagnement d’autres jeunes, en attente d’une telle opportunité par milliers à travers les dix régions du pays.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category