Emploi jeunes: 100 PME aux petits soins

 Encadrées par le ministère en charge de la jeunesse, elles vont intégrer divers programmes et bénéficier d’appuis

Elles sont une centaine de petites et moyennes entreprises (Pme), incubées par le  Programme d’appui à la jeunesse rurale et urbaine (Pajer-U) à travers le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec) et ayant été retenues pour la migration vers une organisation plus importante. Notamment l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (Apme) où elles seront intégrées dans divers programmes. C’est l’un des temps forts de la triple cérémonie de clôture des journées portes ouvertes des centres multifonctionnel de promotion des jeunes (CMPJ), de remise des kits d’installation aux jeunes en fin de séjour dans les CMPJ et de transfert de 100 PME incubées par le Pajer-U à l’Apme qui a eu lieu hier à Yaoundé.
Pour le Minjec, Mounouna Foutsou, qui présidait cette triple cérémonie, le fait est hautement symbolique parce qu’il matérialise la nouvelle vision gouvernementale d’accompagnement de la jeunesse. Il a dit sa satisfaction pour la clairvoyance du CMPJ désormais une sorte de guichet unique d’accompagnement de la jeunesse en synergie avec les partenaires publics et privés.   
Concernant les 100 PME, le directeur général de l’APME, Jean Marie Louis Badga, a expliqué qu’elles allaient intégrer des programmes, notamment celui de la modernisation des entreprises dans les TIC afin de se mouvoir dans le monde numérique, être présent sur le marché et sur la toile. Il y a également des formations sur le plan notamment de l’accompagnement technique, de l’amélioration de la production, de la qualité. Egalement le programme de  diagnostic ainsi que de la restructuration. « Nous avons tous les instruments pouvant permettre à nos Pme d’être compétitives sur le marché », ajoute-t-il.
Pour ce qui est des jeunes ayant reçu des kits et chèques d’installation, ils sont 50 porteurs de projets dans le domaine numérique. Sélectionnés et formés dans le cadre du programme (CMPJ-CoPME-Incubator », fruit de la convention qui lie depuis juillet 2013, le Minjec au Centre de gestion agrée. « Ces dons traduisent non seulement la réussite de la démarche d’insertion socioéconomique de ces jeunes eux-mêmes, mais aussi celle de la réforme des CMPJ  telle que voulue par le gouvernement », a conclu  le ministre.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category