Extrême-Nord : sécurité renforcée

Que ce soit dans le secondaire ou dans le primaire, les responsables mettent les bouchées doubles pour une rentrée paisible. 

A l’instar des autres régions, les carillons de la rentrée ont résonné dans les établissements scolaires ouverts à l’Extrême-Nord dans le cadre de la rentrée scolaire 2016-2017. Dans cette zone où depuis près de deux ans les obscurantistes de Boko Haram opèrent, des mesures sécuritaires sont prises afin que les élèves ne ratent pas le train de la rentrée.
Selon les affirmations de Mahamat Mahama, délégué régional des Enseignements secondaires, aucun détail n’a été négligé pour assurer la sécurité dans tous les établissements scolaires. « Il y a eu des concertations à tous les niveaux : avec les responsables éducatifs, les chefs d’établissements, les délégués départementaux, les inspecteurs coopérateurs », affirme le délégué régional du Minesec. Il ajoute que des mesures spécifiques sont prises par les autorités administratives de chaque département, ceci avec plus de rigidité dans les départements affectés par le phénomène de Boko Haram, à savoir le Logone et Chari, le Mayo-Sava et le Mayo-Tsanaga. 
C’est la même détermination qu’affiche le délégué régional du Minedub. « L’attentat du 21 août dernier à Mora nous a révélé que le phénomène d’insécurité n’est pas fini dans notre région. Nous devons donc être plus rigoureux sur les mesures sécuritaires », explique Aminou Sanda Zoua. Deux innovations majeures seront en vigueur à l’Extrême-Nord : à l’entrée dans l’enceinte de l’école ou à la sortie, les élèves iront en file indienne ; de même que ces enceintes seront matérialisées. 
Selon nos sources, si cette matérialisation n’est pas faite par une clôture en bonne et due forme , elle pourra être réalisée à l’aide des fils barbelés, d’une haie vive ou de tout autre objet ; l’objectif étant qu’il n’y ait qu’une seule entrée pour tous. Toutes les autres mesures sécuritaires de l’année dernière seront renforcées : la fouille des élèves à l’entrée des écoles et l’interdiction d’avoir dans l’enceinte de l’établissement des personnes autres que le corps enseignant. Les parents ont été sensibilisés sur l’impérieuse nécessité de conduire leurs progénitures à l’école et de revenir les chercher à leur sortie. Toutes ces mesures, si elles sont scrupuleusement respectées permettront d’assurer une année scolaire sécurisée dans les établissements scolaires de l’Extrême-Nord.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie