Fin du jeûne du Ramadan: hymne à la fraternité

 L’imam Antar Al Hazimi a invité tous les musulmans à être charitables dimanche à Yaoundé. C’était en présence du ministre de la Communication, représentant personnel du chef de l’Etat.

C’était le grand jour dimanche dernier pour les fidèles musulmans. De bonne heure, dans leurs plus beaux boubous taillés à la perfection, les serviteurs d’Allah ont répondu massivement présent à la grande prière sanctionnant la rupture du jeûne du Ramadan au complexe islamique de Tsinga à Yaoundé. Prenait part à cette célébration grandiose dirigée par l’imam Antar Al Hazimi, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, représentant personnel du chef de l’Etat, ainsi que d’autres personnalités parmi lesquelles, des membres du corps diplomatique, des autorités administratives, législatives et sénatoriales. Dans son sermon du jour, l’imam Antar Al Hazimi a imploré Allah de faire perdurer la sécurité au Cameroun afin que règne la paix. « Dans ce pays, vous êtes en sécurité, dans une cohésion pacifique. Exaltez donc la louange de votre Seigneur pour ce bienfait dont il vous a gratifié en faisant régner la stabilité », a indiqué le prédicateur. S’adressant aux serviteurs d’Allah, l’imam Antar Al Hazimi a fustigé « ceux-là qui déstabilisent la paix des cités, sèment la corruption et qui ont une apparence comme la nôtre ». D’après l’imam, c’est une grave erreur de rattacher à l’islam le terrorisme, les attentats suicides et la terreur couronnée par l’insécurité  qu’entretiennent ces ennemis et détracteurs de l’islam qui ont pour objectif de lui donner une mauvaise image. « L’islam est au contraire une religion de tolérance, de juste milieu et de modération. C’est la source unique et efficace pour la promotion de l’humanité », a-t-il martelé.
La bonté étant un élément essentiel pour tout musulman, le sermon du jour s’est aussi appesanti sur la bienfaisance sous toutes ses formes (la bienfaisance envers ses parents, ses proches, ses voisins, envers les voisins, etc.). Le prédicateur a, à cet effet, expliqué que ce noble caractère est régulièrement mentionné dans le texte révélé. Allah en a fait une prescription. Car, il constitue l’essence même de la foi, son esprit et sa complémentarité, il indique l’excellence et la pureté. « Allah a dit : Soyez bienfaisants car Allah aime ceux qui sont bienfaisants », a-t-il confié. La fête s’est achevée par des réjouissances dans les familles.
 

Parole aux acteurs

Issa Tchiroma Bakari: « Nous sommes un pays béni »

Ministre de la Communication, représentant personnel du chef de l’Etat.

« Nous sommes un pays béni où tous les Camerounais de toutes obédiences et de toutes congrégations ? dans un sursaut de solidarité et de vouloir vivre ensemble doivent s’unir derrière le chef de l’Etat pour qu’ensemble, nous bâtissions notre nation. Chaque citoyen et tous les Camerounais  de manière collective la protection de notre pays. A l’occasion de cette fête et au nom du président de la République, Paul Biya, j’invite les nôtres à savoir que la responsabilité de la protection de notre nation est d’abord individuelle puis collective. Nous sommes une très grande nation qui fait l’objet de beaucoup de convoitises. »

Khodam Moussa Al Fayizz:"L'Arabie saoudite soutient le Cameroun"

Chargé d’affaires à l’ambassade d’Arabie Saoudite

« L’Arabie saoudite soutient le Cameroun dans sa lutte contre le terrorisme et à plusieurs occasions, le Cameroun a également montré son soutien à notre pays dans sa lutte contre le terrorisme. Ce soutien va continuer dans ce sens pour combattre ce mal. C’est une occasion de fête et on devrait mettre de côté ces gens qui cherchent à perturber la sérénité. »

Antar Al Hazimi : « Nous dénonçons les actes de Boko Haram »

Imam du complexe islamique de Tsinga.

« J’ai invoqué Allah afin que tous les pays du monde entier puissent bénéficier de la paix. J’ai demandé cette paix spécifiquement pour le Cameroun, compte tenu de ce qui s’est vécu il y a quelques jours dans le Grand Nord et de ce qu’a connu malheureusement aussi le Royaume de l’Arabie saoudite en termes d’explosifs. Nous dénonçons tous ces actes que perpétue la secte Boko Haram et tous ceux qui marchent comme eux et suivent leurs traces. Ceci en créant la turpitude et la corruption. »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category