Transport clandestin: de nombreuses pertes humaines

 La surcharge des véhicules clandestins est à l’origine de nombreux accidents ayant occasionné des décès.

Le 25 août 2016, sur l’axe Bafoussam - Mbouda, un véhicule clandestin transportant huit passagers au lieu de cinq tente un mauvais dépassement en troisième position au niveau de Bafounda. Le chauffeur qui était certainement bloqué par le « petit chauffeur », ce passager qui se trouve assis entre la boîte de vitesse et le chauffeur, n’a pas pu manœuvrer pour éviter le camion qui venait en sens inverse. Le choc, inévitable, va ôter la vie aux huit passagers du véhicule. La jeune Marie Noëlle Poucheu, déléguée médicale de formation, y laissera la vie, elle qui nourrissait de grands projets dans son métier. Toujours en 2016, à Banfeko, dans le département du Haut-Nkam, une Toyota Rav 4 transportant huit passagers au lieu de cinq tente elle aussi un mauvais dépassement en troisième position. Le chauffeur, Hervé Landry Tayo Lapa se retrouve malgré lui devant un véhicule qui roulait aussi à vive allure. Voulant se rabattre sur le côté, il rentre sous un camion. Le choc est si violent que six des huit passagers dont le chauffeur, décèdent sur le champ.
De tels accidents sur les axes routiers de la région de l’Ouest sont devenus presque banals, tant les mêmes causes produisent les mêmes effets. Tous les départements sont presque concernés. Mais curieusement, les véhicules clandestins continuent de transporter plus de passagers que la charge autorisée. Pour le délégué régional des Transports de l’Ouest, Jean Claude Nkoutou, outre les mauvais dépassements et la vitesse, la surcharge est l’une des causes véritables de ces accidents. Il dénonce les complicités entre les agents mandatés pour les contrôles et les transporteurs qui font qu’au quotidien, des véhicules en surcharge et n’ayant pratiquement pas de pièces traversent des postes de contrôle sans être inquiétés. « Il importe que ces transporteurs soient conscients du fait que ce sont des vies humaines qu’ils transportent  martèle Jean Claude Nkoutou. 
Dans la seule région de l’Ouest, selon des informations fournies par le Groupement régional de la voie publique et de la circulation, 318 accidents ont été enregistrés de janvier à septembre 2016 pour 223 blessés et 84 décès. Or, en 2015, après les six premiers mois de l’année, l’on dénombrait 68 accidents pour neuf morts. Ce qui démontre une courbe ascendante. Lors d’une récente descente sur un lieu d’accident, le gouverneur de la région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, a exprimé tout son mécontentement et incriminé les conducteurs pour leur irresponsabilité. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category