Des exonérations accordées à 59 importateurs dans le cadre de l'APE d’étape Cameroun-UE

La 15e session du comité chargé du suivi de la mise en œuvre de l’APE d’étape tenue jeudi à Yaoundé a permis de faire le point, un mois après le démantèlement tarifaire. 

Au 4 septembre 2016, soit un mois après la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) d’étape entre le Cameroun et l’Union européenne (UE), 59 opérateurs économiques ont bénéficié de la baisse des droits de douane lors de leurs importations. Les produits les plus sollicités lors de cette première vague d’importations étant les machines, appareils, engins mécaniques et appareils électriques. Au total, 2 déclarations ont été soumises aux exonérations des droits de douane. Le point a été fait jeudi à Yaoundé au cours de la quinzième session du comité chargé du suivi de la mise en œuvre de l’accord de partenariat économique bilatéral Cameroun-UE. La concertation visait à évaluer la mise en œuvre de cet accord, un mois après le démantèlement tarifaire. 
Selon Jean Tchoffo, secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et président dudit comité : « Le premier constat est que les opérateurs économiques font confiance aux autorités qui ont bien voulu engager cette importante réforme. Le nombre de dossiers traités est croissant ». Seulement, ajoute-t-il, « nous avons enregistré des manques à gagner au niveau de la douane de l’ordre de 51 millions de F », a-t-il relevé. En effet, la perte moyenne par jour ouvrable en recettes douanières est estimée à 2 709 742 F, selon Norbert Belinga, expert présent lors des travaux. Mais, comme l’explique le président du comité, l’importance de cette réforme est que les taxes au niveau interne puissent prendre le relais des pertes qui seront enregistrées à la porte. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie