Un plan d’action adopté

C’est ce qui ressort des assises du deuxième forum organisé la semaine dernière à Yaoundé avec le concours du NEPAD.

Ainsi donc, le deuxième forum africain sur le développement rural en Afrique a vécu. Les travaux organisés à Yaoundé sous le très haut patronage du président de la République du Cameroun sur le thème « Transformer le secteur rural à travers des outils de développement, la création d’emplois et l’insertion professionnelle des jeunes » ont mis en exergue la place des jeunes, qui d’après le Dr Ibrahim Hassane Mayaki, secrétaire exécutif de l’Agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement économique de l’Afrique (NEPAD), représentent 60% de la population du continent et l’importance du secteur rural. Ce dernier, d’après lui, sera la clé de l’industrialisation de l’Afrique. Pour cela, le Dr Mayaki a révélé que même si l’on note actuellement une forte propension des populations à vouloir vivre en milieu urbain, le milieu rural restera néanmoins la clé du développement. Mais il y a néanmoins des préalables : le secteur rural doit voir développer en son sein des infrastructures tant dans les domaines de l’énergie, que du transport. Il faudra en outre mettre un accent sur les questions liées à l’emploi des jeunes en milieu rural afin de rendre celui-ci attractif.
Les travaux de Yaoundé ont par ailleurs abouti à l’adoption d’un plan d’action pour le développement du secteur rural en Afrique. Celui-ci devra être validé par les chefs d’Etat et de gouvernement avant sa mise en œuvre. En clôturant les travaux vendredi après-midi à Yaoundé, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), Henri Eyebe Ayissi, a une fois de plus remercié les autorités de l’Union africaine pour le choix du Cameroun qui a abrité ces assises. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie