International

Elections générales au Kenya: les observateurs européens seront là

 L’Union européenne a annoncé cette semaine un important déploiement.

Dans la perspective des élections générales prévues le 8 août prochain au Kenya, on s’active déjà à tous les étages. Ce lundi, la mission d’observation de l’Union européenne a appelé au calme et au respect de la démocratie. Le travail d’observation des Européens a officiellement été lancée lundi dernier à Nairobi. Trente observateurs sont déjà présents au Kenya et 32 de plus sont attendus quelques jours avant le scrutin. Outre ces observateurs, des experts et des membres du Parlement européen vont se déplacer pour le Kenya.  Au final, la mission d’observation de l’Union européenne  sera composée de près d’une centaine de membres.
L’intérêt européen pour ces élections se justifie par le fait que la compétition électorale est souvent très tendue dans ce pays. Le Kenya est, par ailleurs, la première économie d’Afrique de l’Est et sert de siège à de nombreuses filiales de multinationales internationales actives sur le continent. L’important déploiement annoncé des observateurs européens est également lié à la crise de confiance qu’il y a entre l’opposition kenyane et la commission électorale nationale. Toutefois, le président kenyan, Uhuru Kenyatta, candidat à sa propre succession, a annoncé que toutes les mesures sont prises pour garantir des élections libres et transparentes.
Les Kenyans vont élire le 8 août prochain leur président, leurs députés et gouverneurs. Les élections générales vont se tenir dix ans après des violences qui ont fait plus de 1000 morts et  600 000 déplacés à la suite d’un précédent scrutin sur lequel planait de forts soupçons d’irrégularités. Cette semaine, l’ONG Human Rights Watch a révélé de supposés menaces et des intimidations entre communautés dans certaines régions.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps