Formation des couches vulnérables en informatique: l’IAI – Cameroun honoré à Paris

Le prix reçu par Armand Claude Abanda a été dédié à la première dame, Chantal Biya, marraine des opérations « 100 000 femmes » et « MIJEF 2035 »

 

Le quatrième forum économique international pour le développement s’est tenu récemment à Paris en France. De nombreux investisseurs, et promoteurs de l'entrepreuneuriat, de l'Afrique et de l'Occident ont honoré de leur présence ce rendez-vous annuel.
Le Cameroun était représenté à ces assises qui ont notamment mis l’accent sur l’avenir du numérique par  Jean Joseph  Atangana, ministre conseiller à l'ambassade du Cameroun à Paris et Armand Claude Abanda, représentant résident de l'Institut africain d'informatique à Yaoundé.
Dans une démonstration illustrée par des cas pratiques, les deux panélistes ont souligné, à grands traits, la volonté du président de la République, Paul Biya, de faire de l'économie numérique un levier de développement important dans la marche du Cameroun vers l'émergence à l'horizon 2035. A coups de séminaires de recyclages et d'initiatives visant l'arrimage tous azimuts, l'administration publique se met au pas du numérique, a expliqué Jean Joseph Atangana. Parallèlement, a expliqué Armand Claude Abanda, la première dame du Cameroun, Chantal Biya, soutient les initiatives de formation de masse aux TIC. Le représentant résident de l'IAI a cité en exemple « l'opération 100 000 femmes » qui a permis d'initier des milliers de femmes, toutes catégories sociales confondues, aux métiers de l'informatique. Il a surtout déroulé l'impact social qu'aura à terme le projet « MIJEF 2035 » - un projet de formation d'un million de jeunes, d'enfants et de femmes à l'horizon 2035.
A l’occasion de la cérémonie de remise des Awards 2017, organisée par le Groupement international des femmes actives, couronnement du forum économique, de nombreuses personnalités africaines ont été distinguées pour différentes causes sociales. A cette occasion, Armand Claude Abanda a reçu le trophée de « Manager de l'année ». Le représentant résident de l'IAI Cameroun a été récompensé pour les efforts consentis dans le domaine de la formation en informatique des groupes vulnérables que sont les femmes et les jeunes.
Après avoir reçu le trophée de la structure que dirige Mme Althermath Massing, et qui avait déjà  attribué ce laurier il y a deux ans  à un autre manager Camerounais  bien connu,  Perrial Jean Nyodog, directeur général de TRADEX, Armand Claude Abanda a dédié cette distinction à Madame Chantal Biya qui n'a jamais cessé d’apporter à  l’IAI Cameroun son immense appui moral, matériel et managérial.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category