Université de Yaoundé I: les nouveaux hommes aux commandes

Entre autres vice-recteurs et directeurs des grandes écoles ont été installés hier dans leurs nouvelles fonctions par le recteur, le Pr Maurice Aurélien Sosso

Hier, une nouvelle page s’est ouverte à l’université de Yaoundé I. 12 responsables de cette institution nommés le 27 juin dernier, par décret présidentiel, ont été installés dans leurs nouvelles fonctions par le Pr Maurice Aurélien Sosso, recteur de cette université. Ainsi, au rang de vice-recteurs, on retrouve les professeurs Dontsi, Jean Emmanuel Pondi et Zambo Belinga, chargés respectivement des Enseignements, de la professionnalisation et du développement des technologies de l’information et de la communication ; de la recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises ; et enfin du contrôle interne et de l’évaluation. Le Pr Daniel Abwa a pris ses fonctions au poste de secrétaire général de ladite université. Le Pr. Paul Tchawa occupe les fonctions de conseiller technique.
Parmi les promus figurent plusieurs directeurs, notamment celui des Affaires académiques et de la coopération, Pr. Nicolas Gabriel Andjiga, et Chanty Violette Medja Ekoto, directeur du Centre des œuvres universitaires. Au rang des doyens, la Faculté des arts, lettres et sciences humaines a à sa tête le Pr Lucien Ayissi et la Faculté des sciences, le Pr Charles Awono Onana. Les responsables de certaines grandes écoles font également partie des promus. Notamment le Pr Remy Magloire Dieudonné Etoua à l’Ecole nationale supérieure Polytechnique, et le Pr Luc Calvin Owono Owono, le désormais directeur de l’Ecole normale supérieure. L’Institut universitaire du bois de Mbalmayo a pour directeur le Pr. Joseph Albert Mukam Fotsing.  
En les installant, le recteur leur a demandé de maintenir l’Université de Yaoundé I au top, sur les plans national et international. Pour mener à bien leurs missions, le Pr. Maurice Aurélien Sosso a conseillé aux nouveaux responsables d’avoir un esprit d’initiative, d’anticipation, de clairvoyance, de persévérance, d’abnégation, ainsi qu’un sens toujours plus élevé du service public. « Vous devez cultiver un esprit de collaboration, de dialogue et de concertation afin d’amener vos équipes techniques à travailler en parfaite symbiose et à développer des forces synergiques et non pas antagonistes qui feront de l’université un levier de développement (…) pour ses étudiants et leurs familles », a-t-il martelé.


Réaction

 Pr. Remy Magloire Dieudonné Etoua: « La qualité de la formation d’abord »

Nouveau Directeur de l’Ecole nationale supérieure polytechnique (ENSP) de l’Université de Yaoundé I, Ph.D. en Mathématiques Appliquées (Systèmes Dynamiques).

« Je voudrais tout d’abord adresser mes sincères et déférents remerciements au président de la République, chef de l’Etat qui, grâce à Dieu et sur proposition de ma hiérarchie, a bien voulu confier à ma modeste personne la haute responsabilité de diriger l’Ecole nationale supérieure Polytechnique (ENSP) de l’Université de Yaoundé I, qui n’est pas un milieu inconnu pour moi car j’y suis enseignant. A cet effet, je compte l’aborder très humblement avec engagement, détermination et à l’aune de l’assurance-qualité. Dans cette lancée, tout en consolidant les acquis, notamment les projets mis en place par mon prédécesseur, je voudrais m’atteler à mettre de l’emphase sur la qualité de la formation des élèves-ingénieurs polytechniciens de mon ressort et à revigorer l’ENSP/UY1 pour qu’elle améliore sa visibilité, sa lisibilité et sa crédibilité».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category