Alexis Aloys Tapimene: « L’eau potable, notre priorité »

Regions
Eric Vincent FOMO | 13-09-2017 17:17

 Premier adjoint au maire de Batcham.

 

Quels sont les chantiers qui préoccupent actuellement la commune?


Notre plus grande préoccupation est de fournir de l’eau potable aux populations, à travers le rétablissement du réseau existant et la construction de forages dans nos trois groupements. Depuis notre élection en 2013, il y a un certain nombre de programmes qui ont été réalisés, dans le cadre de l’amélioration du bien-être des populations. Nous avons initié un programme de réalisation des forages. Ce projet va bientôt démarrer à Bamougong, Batcham et Bangang. En réalité, nous avons des forages et de l’eau par captage, à partir du mont Bamboutos. Mais les besoins en eau sont toujours plus urgents. Parce que, nous avons une forte population.


Qu’est-ce qui est entrepris en ce qui concerne les routes et l’électrification ?


Le problème des routes est également l’un de nos défis permanents. Nous avons la chance que la route du bassin agricole passe par notre commune. Nous souhaitons qu’avant la fin de notre mandature, ce grand projet qui est capital, puisse être achevé. Ainsi, toutes les portes seront ouvertes pour un développement radieux de notre commune, mais davantage de notre arrondissement. Car, nous sommes un grand grenier en matière de production agricole. En ce qui concerne l’électrification, notre commune a eu la chance d’être très tôt connectée par l’ex-Sonel.  Ce qui a permis d’étendre l’énergie électrique dans les villages. Il y a aussi un certain nombre de réalisations qui ont commencé à être faites dans notre commune, en matière d’électrification rurale.


La commune a-t-elle des projets générateurs de revenus ?


Pas vraiment. Nous n’avons pratiquement pas un projet qui nous rapporte. Nous comptons sur nos grands marchés que sont Batcham, Bangang et le petit marché de Bamoungong, pour collecter les taxes et l’impôt libératoire auprès des commerçants. Notre budget tourne autour de 600 millions de F,  par an. Mais, pour l’exercice 2017, il se chiffre à environ 1,2 milliard de F. Parce que, nous avons intégré dans ce budget le financement du projet Himo, dont les travaux sont en cours. Ce projet relie le marché Bangang à Messang, à la frontière avec le Sud-Ouest, pour un montant d’environ 600 millions de F.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter