Responsive image

33 Camerounais en lice

Societe
Rabiyatou MANA | 08-11-2017 00:18

 Le pays est largement représenté à la 18e édition de l’examen actuellement en cours.

 

Ils sont 33 candidats originaires du Cameroun sur les 103 inscrits au concours d’agrégation des sciences juridiques, politiques et de gestion. Ils ont été sélectionnés dans plusieurs universités du triangle national. Douze viennent de Yaoundé II-Soa, dix de Douala, quatre de Ngaoundéré, trois de Dschang, deux de Maroua et un de Buea. Ils ont ce privilège de représenter l’intelligentsia camerounais à ce prestigieux concours d’agrégation. Les Camerounais constituent le plus grand contingent. Un motif de satisfaction pour le pays, qui abrite d’ailleurs pour la quatrième fois le concours du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Un choix qu’expliquait le Pr.Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, lors de la cérémonie du lancement, comme « une reconnaissance de la vitalité du système universitaire camerounais ». Soixante-dix autres candidats venus du Benin, du Burkina-Faso, de la Côte-D’ivoire, du Gabon, du Madagascar, du Mali, du Niger du Sénégal et du Togo sont aussi dans la course. 
Le président du comité local d’organisation, le Pr.Minkoa She Adolphe, recteur de l’université de Yaoundé II-Soa, a tout mis en œuvre pour le bon déroulement de ce prestigieux concours. En préparation depuis plus de deux ans, l’encadrement des candidats camerounais qui concourent dans les sections droit privé, droit public, sciences de gestion, sciences économiques et sciences politiques n’a pas été chose aisée. Tout compte fait, ils espèrent bien se tirer d’affaires devant les jurys.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Cameroun-Guinée équatoriale: une relation dense

Presidential
MESSI BALA | 22-02-2018 12:26 | 0 0

Partageant une frontière commune, les deux pays entretiennent en outre des rapports empreints de compréhension mutuelle et de fraternité.

Fraternité et solidarité. Les deux mots résument la relation entre le Cameroun et la Guin& ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter