Responsive image

Ndé: le Cerac met les populations « en haut »

Societe
Yvette MBASSI-BIKELE | 12-11-2017 22:43

En plus du Centre médical d’arrondissement de Bassamba rénové, différentes couches sociales du département ont bénéficié de nombreux dons.

 

 

Toucher en un seul jour la santé, l’autonomisation de la femme, l’éducation de la jeune fille, la précarité des orphelins… Il faut être Mme Chantal Biya, épouse du chef de l’Etat, pour le faire. Il faut surtout bénéficier de l’engagement sans faille du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac) et du soutien de nombreuses petites mains anonymes partageant la même vision. Fort de cette mobilisation collective, c’est une véritable corne d’abondance que l’association caritative de la première dame a déversée, samedi dernier, à l’esplanade du Centre médical d’arrondissement (Cma) de Bassamba, un grand bassin de production du département du Ndé, région de l’Ouest.
D’abord le centre médical d’arrondissement. L’institution hospitalière vétuste et peu fréquentée il y a encore quelques mois a été entièrement remise à neuf. En termes de constructions, une clôture avec portail et portillon, un bloc maternité sur 280 mètres carrés constitué notamment de salles d’hospitalisation, d’accouchement, de travail, d’accueil et de toilettes modernes ont été réalisés. De même qu’une buanderie, un incinérateur pour les déchets hospitaliers, la rénovation du bloc opératoire, un forage connecté au réseau de la formation sanitaire, un château d’eau. Relativement au matériel médical, des concentrateurs d’oxygène, brancards, lits, matelas, tables, potences métalliques, classeurs réfrigérateurs, déambulateurs, réchauffeurs, fauteuils roulants, un groupe électrogène et autres médicaments ont été acquis.
Pour la formation des jeunes filles, le Cerac a apporté des ordinateurs complets avec imprimantes, onduleurs, des machines à coudre à pédale « Singer », des réfrigérateurs et cuisinières à gaz. Les femmes rurales, quant à elles, ont bénéficié de moulins, pulvérisateurs, porte-tout, brouettes, machettes, houes, engrais, porcelets, aliments pour porcs, notamment. Le Cerac n’a pas oublié l’enfance en détresse, précisément les orphelins. L’association a mis à leur disposition, un congélateur, des bouilloires, lits, chaussures, jouets, une grande variété d’aliments et des produits de première nécessité aussi.
Au total, 34 formations sanitaires, 51 associations féminines et Gic, deux centres de formation féminine et deux orphelinats ont bénéficié de la sollicitude du Cerac et de sa présidente fondatrice. Ce qui fera dire au maire de la commune de Bassamba, Rigobert Fuya, satisfait, que « d’énormes ressources financières ont été engagées au profit de ces populations. Conséquences : une santé améliorée égale productivité et pouvoir d’achat améliorés, ainsi qu’une lutte efficace contre l’exode rural qui ruine nos campagnes. » La cérémonie de Bassamba était présidée par Mme Marcie Nyat, représente personnelle de la première dame, Chantal Biya, en cette occasion. En présence de nombreuses autorités administratives, judiciaires, traditionnelles, militaires et religieuses.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter