Responsive image

L’évangélisation de proximité prend corps

Regions
Pierre Rostand ESSOMBA | 14-11-2017 18:16

Kribi (Océan) - Nul ne voulait rater cet évènement à Kribi. Curieux et fervents chrétiens, ont tenu chacun, pour ses raisons, à assister aux offices religieux célébrés par les évêques de l’église catholique romaine et apostolique dans les deux grands marchés de la cité balnéaire.

Le 9 novembre 2017, les évêques de la Conférence épiscopale provinciale de Yaoundé (CEPY), répartis en deux groupes, sont allés à la rencontre de leurs ouailles commerçantes. « Nous sommes venus vous dire que vous êtes les enfants de Dieu et qu’il vous aime. Nous sommes venus vers vous, prier avec vous parce que nous sommes tous frères et soeurs, enfants de Dieu ».

Voilà en quelques mots le message des évêques aux commerçants de Kribi. On retiendra de l’homélie de Mgr Damase Zinga Atangana, évêque de Kribi, que Dieu n’a pas d’endroit pour le prier. Au marché Mokolo, l’évêque de Sangmelima, Mgr Christophe Zoa, demandera aux vendeurs d’être des artisans de la paix et du pardon.

Les évêques de la CEPY se sont réunis à Kribi dans le cadre de la deuxième session annuelle de ladite conférence. Les travaux qui ont duré trois jours ont permis aux prélats de trouver des réponses aux préoccupations des fidèles sur les plans social, économique, culturel, politique et religieux. « La gloire de Dieu, c’est l’homme debout.

C’est l’homme vivant », a fait savoir Mgr Damase Zinga Atangana, président sortant de la CEPY. Pour que le message passe, les pasteurs préconisent l’évangélisation de proximité. Une méthode qui, selon les évêques, fait partie des recommandations du Concile Vatican II.

« Le pape François nous demande d’être une église en sortie pour aller jusqu’à dans les périphéries », déclare Mgr Philippe Alain Mbarga, évêque d’Ebolowa. Cette démarche impose des méthodes nouvelles. Elles seront évaluées dans les prochains mois.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter