Mali: l’opposition se fait entendre

Presidential
Simon Pierre ETOUNDI | 02-10-2016 23:04

Des milliers de manifestants ont réclamé samedi dernier le retour au pays d’Amadou Toumani Touré.
A l’appel de treize partis de l’opposition, des milliers de personnes sont descendus dans les rues de Bamako samedi dernier, pour manifester contre le gouvernement, dénoncer la nouvelle loi électorale et réclamer le retour au pays de l’ancien président, Amadou Toumani Touré (ATT) qui réside au Sénégal. Dans la foule des manifestants, des pancartes étaient portées par des partisans du Parti pour le développement économique et social (PDS), proche de l'ancien président Amadou Toumani Touré, exilé depuis 2012 au Sénégal. ATT a été renversé le 22 mars 2012, à quelques semaines de la fin de son deuxième quinquennat, par des militaires qui l'accusaient d'incurie dans la lutte contre les groupes armés actifs dans le nord du pays. Depuis sa chute, une menace de procès pour « haute trahison » pèse sur lui. Elle émane du gouvernement malien qui l'avait mis en cause en décembre 2013  pour avoir, pendant son mandat, laissé le Nord tomber aux mains des groupes armés dominés par les jihadistes.
Dans la foule des manifestants se trouvaient des figures connues de la scène politique malienne, dont Oumar Dicko, Djigui Keita, et surtout l’ancien Premier ministre Soumaïla Cissé, devenu le chef de file de l’opposition. Soumaïla Cissé s’est montré particulièrement incisif face à la foule des manifestants. « Nous voulons que vous soyez concernés. Vous êtes là, vous avez dit seulement qu’on vous écoute. On veut des concertations nationales, qu’on vous écoute parce que vous voulez le retour du président ATT. La loi électorale, nous sommes contre cette loi électorale. C’est une loi électorale taillée sur mesure »,a-t-il déclaré.
Pour l’ancien candidat à la présidence malienne, le Mali est actuellement miné par une « corruption qui se généralise ».Il s’est félicité de la grande mobilisation des populations avançant un chiffre de 100 000 personnes dans les rues samedi dernier. Mais selon la police la foule était de quelques milliers de marcheurs. Néanmoins, la marche et le rassemblement de samedi dernier se sont déroulés sans incidents.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter