Côte d’Ivoire: l’opposition contre l’avant-projet de constitution

Presidential
Hugues Marcel TCHOUA | 02-10-2016 23:06

Un appel à manifester mercredi prochain devant l’Assemblée nationale à Abidjan a été lancé vendredi par 11 partis politiques de l’opposition.

C’est un pas de plus dans la contestation engagée par certains partis de l’opposition contre le projet de la réforme constitutionnelle en cours en Côte d’Ivoire. Lors d’une conférence de presse vendredi dernier au siège du Front populaire ivoirien (FPI), les 11 formations politiques membres de l’Alliance des forces démocratiques (AFD) ont appelé les Ivoiriens à manifester mercredi contre cet avant-projet de loi, par la voix du président du FPI, Pascal Affi N’guessan, également porte-parole de cette coalition. 
C’est que mercredi, l’Assemblée nationale se réunira en sa deuxième session ordinaire de l’année 2016. Et à cette occasion, le président ivoirien qui s’y rendra pour la première fois, présentera et défendra l'avant-projet de Constitution adopté, mercredi dernier, en conseil des ministres par le gouvernement. Pour l’heure, seules les grandes lignes du document sont connues et annoncent notamment la création d'une vice-présidence, d'un sénat, et la simplification des règles d'éligibilité. 
De l’avis de Pascal Affi N'guessan, ce projet de Constitution a été « élaboré sans concertation et dans le secret» par le gouvernement. 
De son côté, le Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir), a mis l'opposition en garde contre tout débordement, par la voix de son porte-parole, Joël N’Guessan. Ce d’autant plus que de « nombreux » Ivoiriens seront « tentés de faire aussi des sit-in et meetings pour accompagner le président (…) dans les actes et décisions qu’il prendra », a-t-il souligné. 

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter