Responsive image

« Les producteurs ont pris des mesures »

24 heures
Félicité BAHANE N. | 06-12-2017 14:42

 L'explication

 Joseph Owona Kono, secrétaire exécutif de l’Association bananière du Cameroun (ASSOBACAM).

Quel est l'état de la filière banane actuellement au Cameroun ?

La filière banane est en plein travail pour la mise en œuvre de sa stratégie de développement, qui sera garante à terme de sa pérennité et ceci, malgré les difficultés de l’année 2017, essentiellement dues à des problèmes climatiques. Il convient de préciser que cela passe par la mise en œuvre des directives et de l’accompagnement du gouvernement, des mesures d’accompagnement banane (MAB) de concert avec l’Union européenne (UE), ainsi que des plans de développement propres des producteurs.

Quelles solutions et innovations faut-il mettre en place pour sauver les prochaines récoltes ?

Il est très difficile aujourd’hui de maîtriser la nature. Aujourd’hui, même les pays développés subissent les lois de la nature. Les producteurs de banane ont pris des mesures au travers d’un certain nombre d’opérations techniques, visant à atténuer les effets du phénomène climatique plutôt cyclique et à capitaliser sur les prochaines années.

Est-ce que la baisse de régime actuelle peut avoir un impact sur la compétitivité de la banane camerounaise sur le marché international ?

La situation actuelle aura un impact sur le marché international en ce sens qu’il y aura une baisse des exportations en 2017 par rapport non seulement à 2016, mais aussi aux objectifs visés par la filière bananière et le gouvernement. Il y a davantage une inquiétude par rapport à nos parts de marché à l’international.

Quel gain pour la filière avec la signature de l'APE avec l’UE?

La signature par le Cameroun de l’APE avec l’Union européenne pérennise l’accès en exonération des taxes douanières de la banane camerounaise sur le marché européen. Sans cet accord, la banane camerounaise serait assujettie, depuis bientôt une décennie, au paiement des droits d’entrée en Europe, ce qui aurait eu pour conséquence d’obérer sa compétitivité.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter