Responsive image

Postes et Télécommunications: 46,5 milliards pour améliorer le service

Economie
Félicité BAHANE N. | 06-12-2017 06:43

Minette Libom li Likeng a défendu hier à l'Assemblée nationale une enveloppe en baisse de près de sept milliards.

Al’ère de l’économie numérique, telle qu’impulsée par le gouvernement du Cameroun, force est de constater, pour le regretter, que la qualité de service des communications électroniques n’est pas toujours celle à laquelle l’on serait en droit de s’attendre.

C’est pourquoi « cette problématique reste le cheval de bataille du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) ». Une affirmation du chef de département, Minette Libom li Likeng. Elle était face à la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale hier à Yaoundé.

Pour l'exercice 2018, le ministre s’engage dans l’amélioration de la qualité des services et à la relance du secteur postal. Selon Minette Libom li Likeng, le projet de performance du Minpostel en 2018 porte sur l’exécution de plusieurs actions inscrites dans ses trois programmes que sont la densification et l’amélioration de la couverture nationale postale, le développement et l’optimisation des réseaux des services des télécommunications, entre autres.

Pour ce faire, le Minpostel sollicite une enveloppe budgétaire de 46,545 milliards de F, en baisse de près de sept milliards par rapport à l’exercice précédent. Globalement, l’ambition du Minpostel est de consolider les actions entreprises en 2017, en vue de stimuler la croissance et participer à la marche du pays vers l’émergence numérique à l’horizon 2020.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Les félicitations au chef de l’Etat

Presidential
Eldickson AGBORTOGO | 25-05-2018 11:26 | 0 0

From The President of the Republic of Hungary
“Excellency,

On the occasion of your country’s National Day, I have the honour to extend my heartfelt greetings to Your Excellency and the people of the Republic of Cameroon. I sincerely hope that the rela ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter