Responsive image

« Le Cameroun est là pour apprendre »

Sports
Yannick ZANGA | 07-12-2017 05:58

 Samuel Rodrigue Mano, Entraîneur Tkc handball.

Quelle lecture faites-vous de la performance du Cameroun au 23e championnat du monde de handball féminin en cours en Allemagne ? 

Je pense que depuis le début de la compétition, le Cameroun a présenté à la face du monde, son niveau véritable de handball. Sur le plan des résultats, ça ne passe pas bien pour nous avec ces quatre défaites face à l’Allemagne, la Serbie, la Hollande et la Corée du Sud. Nous accusons encore une bonne longueur de retard sur tous nos adversaires. Face à la Serbie et la Hollande, les filles se sont battues et sont parvenues à inscrire plus de 20 buts malgré les défaites. Au-delà de celles-ci, rencontrer les grandes nations est un plus pour nos handballeuses.

Sur le terrain, qu’est-ce qui peut expliquer les catastrophiques débuts de match des Lionnes du handball ?

Les facteurs peuvent être d’ordre psychologique, éventuellement physique. Cette équipe ne comporte qu’une seule joueuse ayant connu un championnat du monde. Je pense que les filles entrent timidement dans les matchs parce qu’elles prennent beaucoup de temps à observer nos différents adversaires. On leur a laissé trop de liberté. Il n’est pas évident de jouer l’Allemagne, le pays organisateur, devant son public.

Avec quatre défaites au compteur, comment le Cameroun devra-t-il aborder son dernier match face à la Chine ?

Nos handballeuses devraient aborder le match avec calme et concentration. Elles devront conserver davantage la balle tout en évitant de commettre nos récurrentes erreurs. Il s’agit surtout des pertes de balles et des exclusions temporaires qui nous conduisent à des situations d’infériorité numérique. Tout en restant rigoureuses en défense, les filles devront totalement se libérer sur le plan offensif. Le Cameroun est allé à ce tournoi pour apprendre.
 

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Désordre urbain: incorrigible Nkololoun

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 20-07-2018 12:30 | 0 0

Chaussées, trottoirs et terre-pleins restent occupés par des kiosques, des motos et étals divers.

Ils occupent trottoirs, chaussée et terre-plein, pour écouler leurs marchandises (produits frais vêtements, fruits et autres). Eux, ...
Lire la suite

Patrimoine: un héritage à rapatrier

Regions
Rita DIBA | 20-07-2018 12:30 | 0 0

Objectif de la présence des deux experts mandatés par le président français lundi à Douala.

Etudier les conditions de restitution définitive ou temporaire des objets de culte, d’arts et des documents africains encore en Fr ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter