Les pièges de la distraction

24 heures
Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG | 12-12-2017 06:48

 Le Contexte

Voleurs et escrocs se mêlent très souvent aux personnes emportées par l’euphorie de l’ambiance.

Comme tous les ans, les fêtes de fin d’année sont une période d’effervescence dans les grandes métropoles et même dans les localités de moindre envergure. A quelques semaines de la célébration de Noël et du Nouvel an, les portes sont ouvertes à toutes sortes d’arnaques.

Vol à l’arraché, vol de véhicules, agressions surtout à bord de taxis ou dans les domiciles… Les champions du vol rivalisent d’ingéniosité pour s’accaparer de ce qui ne leur appartient pas. Profitant de ce que, la plupart des hommes et femmes sont absorbés par les différents achats.

En raison des mouvements des personnes et des biens dans les espaces commerciaux, les agences de voyage et les taxis, les voleurs ont leur cible en ligne de mire. Argent, voitures, téléphones portables, laptops, bijoux ou tout autre objet de valeur sont des appâts.

Pour parvenir à leurs fins, ils se jouent de la naïveté de leurs victimes. « C’est comme si les voleurs avaient le flair pendant les fêtes de fin d’année. Ils épient et surveillent les mouvements de ceux qui vont et viennent. Quand vous n’êtes pas prudent, ils vous dépouillent de tout.

C’est pourquoi, il est important pour les uns et les autres de ne faire confiance à personne, même pas à ceux qui font semblant d’être gentils. C’est une période propice à toutes formes de vols », conseille Jeannette Akamba, secrétaire dans une entreprise.

Dans les taxis, de faux passagers ratissent large avec des conversations anodines mais qui tournent autour de l’argent.  En cette période, il y a de faux taxis qui sont spécialisés dans les agressions. D’autres voleurs choisissent d’envahir les espaces commerciaux pour repérer leurs cibles y compris dans les banques. Les jeux de hasard notamment des cartes sont d’autres pièges.

« Il y a quelques jours, une dame s’est vue dépouillée de son argent de ration par des joueurs du « Njambo » à l’entrée du marché du Mfoundi. Ils lui ont proposé de miser une certaine somme afin de gagner le triple du montant qu’elle avait et elle a cédé. A force de miser, elle n’avait plus aucun sous et n’avait que ses yeux pour pleurer », raconte Paul. G,  un vendeur ambulant.

Bien que Noël et le Nouvel an soient une période de chaude ambiance, puisque c’est chacun qui veut faire la fête, l’heure doit aussi être à la vigilance. Chacun devrait rester éveillé, ne pas céder au relâchement et à l’inattention. C’est avec de telles attitudes qu’on peut éviter les pièges, selon des sources policières.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter