Fêtes de fin d’année: Arnaqueurs et voleurs rôdent

24 heures
Elise ZIEMINE NGOUMOU | 12-12-2017 06:49

Les faits

En cette veille de célébration de Noël et du Nouvel an, les populations sont de plus en plus exposées. Les hommes en tenue appellent à plus de vigilance.

Bras en l’air, foulard au sol et hurlant comme si elle avait vu un démon, Anita N., 35 ans attire l’attention au marché Mokolo à Yaoundé, en ce premier samedi du mois de décembre. « Ils m’ont fini. Ces voleurs m’ont tuée », crie-t-elle en pleurant.

Des hommes et femmes visiblement sensibles s’arrêtent. « Calmez-vous Madame, ça va aller », lui lance l’un d’eux. Et sa réaction est plutôt électrique. « Me calmer ? Je ne peux pas. Ils ont pris tout mon argent. Je suis finie », se lamente-t-elle.

En effet, comme l’explique la sœur de la victime, les deux venaient faire des emplettes pour les fêtes. Dans son fourre-tout, cette espèce de gros sac à main que les femmes utilisent pour les courses, Anita N. avait près de 150. 000 F. Repérée à son arrivée au marché, la jeune  femme a été prise pour cible par un « éventreur de sac ».

Pendant qu’elle faisait des va-et-vient dans l’espace commercial, le voleur l’épiait en surveillant tous ses faits et gestes. « C’est après avoir parcouru tout le secteur réservé au déballage que ma sœur s’est rendue compte que son sac avait été vidé. Le porte-monnaie avait disparu.

On a rien entendu. Il y a tellement de monde au marché qu’on est obligé de se serrer. C’est sûrement dans ce cafouillage que le voleur a soutiré l’argent », conclut notre  interlocutrice.

A Yaoundé comme c’est sûrement le cas dans certaines grandes métropoles en cette veille de fêtes de fin d’année, voleurs et arnaqueurs semblent être sortis de leurs cachettes en grand nombre. Lorsque ce n’est pas dans un marché qu’une femme pleure, c’est dans un taxi qu’une autre se lamente. « C’est généralement ainsi pendant le mois de décembre.

  Ceci parce que les « arracheurs de sacs » savent que beaucoup vont dans les marchés pour faire les achats. Il y a aussi des mariages et funérailles. C’est pour cela que nous appelons les populations à faire très attention», conseille une source policière. Dans les postes de police et de gendarmerie, les plaintes pour vol et agression sont en hausse.

Des statistiques exactes manquent, mais notre source affirme que la courbe est croissante. « Entre ceux dont les sacs ont été arrachés dans les marchés et ceux qu’on a arnaqué par téléphone, nous ne nous ennuyons pas. Il revient donc aux populations d’être vigilantes », insiste l’homme en tenue.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter