Cameroon-Tribune

Patrimoine: les Bangangté célèbrent leur culture

Culture
Eric Vincent FOMO | 14-12-2017 07:20

 La première édition du congrès mondial de cette communauté s’est cloturée le 10 décembre dernier.

Dimanche 10 décembre 2017. Dans la cour de la chefferie bangangté, les filles et fils de ce groupement se bousculent pour, recevoir des mains de leur chef, un jujube. SM Nji Monluh Seidou Pokam, par cette distribution, scelle la réconciliation et la paix entre ses enfants. Cet acte se déroule lors de la cérémonie de clôture de la première édition du congrès mondial du peuple bangangté.

La veille, c’était le rite de bénédiction et de purification du peuple par le 15e souverain de la dynastie Ng’ntsua (je refuse). Avec pour thème « Le réveil du peuple bangangté : solidarité et développement », ce congrès a permis aux participants d’échanger sur un réveil local et national.

Selon Célestine Ketcha Courtès, maire de la commune de Bangangté, qui a coordonné les exposés, « la volonté de sauvegarder le patrimoine local à travers l’apprentissage des us et coutumes du terroir aux générations actuelles a été adopté comme principale résolution ». La valorisation des sites touristiques, la préservation de l’environnement sont aussi notées parmi les résolutions.

Selon le Mfeunnga (le chef de ceux qui refusent la soumission ou l’esclavage), à travers ce rassemblement qui va être organisé de manière biannuelle désormais, le peuple bangangté va asseoir sa solidarité, sa volonté d’œuvrer pour le développement, et illustrer ses principes du vivre-ensemble. Les communautés bororos, anglophones et les citoyens étrangers, vivant à Bangangté et respectant les réalités locales sont des « Bangangté », clame Nji Monluh Seidou Pokam.

Et pour le développement, il est prévu la création d’un répertoire des compétences du terroir, et d’un observatoire des chômeurs de cette localité. Moïse Nzemen, président général du Congrès mondial des élites et notables bangangté (COMENGA), en charge de l’organisation de cet événement culturel, apprécie la forte participation qui est un signe d’espoir pour l’avenir.

« Depuis la fondation de cette dynastie par Ngami vers 1660, c’est la première fois qu’un tel rassemblement de tous ses enfants est convoqué et récolte un tel succès », a-t-il déclaré. Rendez-vous pris pour la deuxième édition.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

A Proximity Public Service

Politique
Joseph LE | 13-08-2018 12:30 0 0

Address by Joseph LE, MINFOPRA at the inaugural press briefing, Yaoundé, 8 August 2018.

“The Minister of Communication and dear colleague;
The Secreta...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter