Responsive image

« Les obstacles seront levés »

24 heures
Alliance NYOBIA | 18-12-2017 05:33

L'explication

   Cyrus Ngo’o,  Président de Port Synthèse, directeur général du Port autonome de Douala.

Plusieurs doléances ont été émises par divers acteurs du commerce extérieur pendant ce forum. A quoi peuvent-ils s’attendre pour l’avenir ?

Permettez-moi d’indiquer d’abord que nous sommes venus à N’Djamena pour reconquérir des parts de marché qui semblaient nous échapper. Nous en avons profité pour passer en revue les recommandations du 1er forum tripartite tenu en 2012. Nous avons également passé en revue les nouvelles préoccupations soulevées par les acteurs du commerce extérieur de la République centrafricaine et du Tchad. Au sortir de ce 2e forum, nous sommes très satisfaits par les résultats des travaux, et nous espérons qu’avec le soutien des différents gouvernements, nous allons lever, les uns après les autres, les obstacles relevés par les acteurs que j’ai mentionnés. En ce qui concerne l’autorité portuaire que je représente ici, je parle du Port autonome de Douala, nous avons pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour faciliter les opérations commerciales aux acteurs du Tchad et de la RCA. Au sortir d’ici, nous allons transmettre nos rapports à nos différents gouvernements, pour que les recommandations qui concernent les Etats soient prises en main.

Vu les enjeux, le port de Douala doit devenir encore plus compétitif. Qu’est-ce qui est fait pour cela ?

Nous faisons tout ce qui est nécessaire. Pendant ce forum, nous avons mis un point d’honneur à présenter les atouts du port de Douala. Notamment en mettant en avant l’évolution des paramètres de compétitivité. Nous avons démontré qu’à notre niveau, les marchandises ne traînent plus, que les navires attendent de moins en moins à la bouée de base, et que les tracasseries policières sont réduites. Donc, nous estimons que le Port autonome de Douala et le port de Douala, je veux dire à la fois le gestionnaire et la plateforme, sont, au stade actuel, compétitifs.

La prochaine édition du forum est prévue pour 2019 à Bangui, qu’est-on sûr d’avoir comme acquis d’ici là ?

Le principal acquis, c’est que nous avons relancé le forum. La première édition avait eu lieu en 2012, et nous avions pris langue pour que la 2e édition se tienne six mois après. Mais il aura fallu cinq ans pour qu’elle se tienne. Donc, le principal acquis, c’est que nous repartons sur une nouvelle base, et nous sommes sûrs qu’en 2019, la 3e édition du forum aura lieu. Mais je voudrais souligner que dans l’intervalle – et nous l’avons dit lors des travaux – il y aura des actions, qui seront menées cette fois par les instances gouvernementales.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter