Responsive image

Cameroun-Commonwealth: le dialogue en partage

Presidential
Azize MBOHOU | 26-12-2017 08:45

A l’issue de l’audience que lui a accordée le Premier ministre, au nom du chef de l’Etat, jeudi, la Très honorable Patricia Scotland a rappelé cette valeur fondamentale.

Juste après son retour de Buea dans le Sud-Ouest et quelques heures avant son décollage, la secrétaire générale du Commonwealth a été reçue jeudi par le Premier ministre, chef du gouvernement. Une audience accordée par Philemon Yang à la Très honorable Patricia Scotland, au nom du chef de l’Etat.

L’échange revêtait donc toute son importance, surtout après une journée passée dans le Sud- Ouest par l’hôte du président de la République, l’une des régions secouées par les attaques sécessionnistes.

A l’issue de l’audience, la Très honorable Patricia Scotland a dévoilé le message du terrain : « Tous ceux avec qui nous avons eu des échanges sont absolument engagés dans le dialogue. lls revendiquent un dialogue sérieux et inclusif », souligne-t-elle.

Par ailleurs, la secrétaire générale du Commonwealth a confié que nombre d’acteurs politiques et de la société civile sont fortement attachés « à la mise en application des dispositions de la Constitution, qui parlent clairement de la décentralisation ».

En sommes, a rappelé la SG, il y a un espoir réel et vif, quant au retour à la stabilité car, « tout le monde veut la paix. Chacun a parlé de la nécessité de la paix et du dialogue au Cameroun. C’est la voix pour résoudre tous les problèmes qui se posent ».

Surtout que le Commonwealth tient à la stabilité et l’unité de ses pays membres, dont le Cameroun. La Très honorable Patricia Scotland a dit toute sa gratitude au chef de l’Etat pour les dispositions prises lors de son séjour au Cameroun.

Elle a également apprécié la chaleur de l’accueil dans des structures visitées, ainsi que la disponibilité des acteurs à venir à sa rencontre.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter