Responsive image

Route Mengong-Sangmelima: encore des problèmes d’indemnisation

Economie
Félicité BAHANE N. | 28-12-2017 10:59

Emmanuel Nganou Djoumessi était sur le terrain le 23 décembre dernier, où il a obtenu l’accord de principe des chefs traditionnels afin que les travaux se poursuivent, en attendant.

Les travaux de construction de la route Mengong-Sangmelima, dans la région du Sud, ont connu quelques perturbations ces dernières semaines, suite à la non libération des emprises dudit projet par les populations.

Elles revendiquent au préalable leurs indemnités d’expropriation. Samedi 23 décembre dernier, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi est allé à la rencontre de ces riverains, pour les inviter à plus de patience, mais aussi pour trouver des solutions aux différents problèmes qui retardent la construction de cette route dont les travaux ont redémarré depuis octobre 2015.

Rendu à décembre 2017, le taux d’avancement global des travaux n’est estimé qu’à 42% pour une consommation des délais de 82%.

Face aux riverains du projet, Emmanuel Nganou Djoumessi s’est montré rassurant. Il leur a recommandé de rester patients, car la question des expropriations trouvera des solutions dans les prochains jours. Le MINTP a également recommandé que la validation des procès-verbaux de constat des biens se fasse en atelier, entre les membres de la commission de recensement et les représentants des riverains, pour éviter les fraudes.

D’ailleurs, Emmanuel Nganou Djoumessi invite les populations à dénoncer les cas de fraudes éventuelles car, selon le ministre, « ce sont ces cas de tricheries qui entrainent des contres expertises et par ricochet, des retards dans le payement des frais d’indemnisation ».

Sur les autres doléances portant sur l’aménagement de la voirie de la ville de Mengong, la construction des infrastructures socio-éducatives et sanitaires, des forages et autres aménagements connexes, le MINTP assure que ces constructions feront suite à la route.

Au finish, les chefs traditionnels ont donné leur accord de principe, afin que les travaux reprennent, le temps que les frais d’indemnisation arrivent. C’est donc un ouf de soulagement que le Mintp a poussé au terme de cette concertation de crise, regroupant les autorités administratives de la région du Sud conduites par le gouverneur Felix Nguele Nguele, les élus locaux et les chefs traditionnels des trois groupements que comptent les localités riveraines de l’emprise du projet de construction de cette route.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter