Responsive image

Musique: Tsamaha, étoile montante du Sahel

Culture
Patrice MBOSSA | 03-01-2018 11:27

Les chansons de cet artiste ambitieux font fureur dans le Septentrion.

Depuis 2015, ses musiques cartonnent dans les trois régions septentrionales. C’est surtout son titre fétiche « Mémi nam mémi nam », traduction : « Goûte-moi goûte-moi » qui l’a fait sortir de l’ornière. Son rythme de prédilection est le Mafa.

Mais le jeune artiste musicien, également danseur hors-pair, a su rebâtir ce rythme en y ajoutant un zeste de modernité. Il le fait systématiquement dans tous ses albums (il en a quatre). Chacun d’eux comporte huit titres.

Cet artiste qui voit le jour à Mokolo en 1986 a une réputation établie dans la région de l’Extrême-Nord. Tsamaha Bienvenu est en passe de devenir la clé du succès des cérémonies. Sa présence seule mobilise les foules. Généralement, il monte sur scène avec ses danseuses : les filles sahel.

S’il est vrai que ce n’est qu’en 2011, à travers son premier maxi-single que le grand public a commencé à le découvrir, Tsamaha joue de la musique bien avant cela. Depuis 1995, il éprouve une certaine passion pour la musique. Son talent a été détecté dans la chorale de l’Union des églises évangéliques du Cameroun (UEEC) de Mokolo.

Au fil du temps, il découvre un lien indissoluble avec la musique. A l’université de Ngaoundéré où il s’est inscrit en 2005, il lui manquait : la musique.

Vide comblé à la faveur d’une formation de deux ans au Mali. Aujourd’hui, Tsamaha nourrit le rêve de vendre son talent à l’échelle nationale et africaine.

Du 23 décembre 2017 au 3 janvier 2018, Tsamaha a présenté une série de 10 spectacles dans le Nord. Du 21 décembre 2017 au 1er janvier 2018, il était en tournée dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord.

Au premier trimestre 2018, il envisage la conquête du public de Bertoua, Yaoundé et Douala par des concerts.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter