Il faut redoubler d’efforts

24 heures
Rousseau-Joël FOUTE | 09-01-2018 07:57

Regard

L’enjeu du deuxième trimestre qui a commencé hier dans tous les établissements scolaires publics et privés du Cameroun n’est pas le même pour l’ensemble des apprenants. En effet, ceux qui ont obtenu de bons résultats à l’issue du premier trimestre devront, à défaut de conserver leur rang, se battre pour faire mieux parce qu’il y a toujours une marge de progression.

En ce qui concerne ceux qui ont mal travaillé au cours du premier trimestre, ils ont d’abord à coeur de redoubler d’effort pour rattraper leur retard pendant ce deuxième trimestre oh combien déterminant, s’ils veulent conserver leurs chances soit pour passer en classe supérieure, soit pour réussir l’examen officiel en fin d’année. Car disons-le, si les notes du premier et du deuxième trimestre sont en dessous de la moyenne chez un élève, il est difficile que celui-ci fasse un miracle lors du troisième trimestre.

En tout état de cause, c’est l’ensemble de la communauté éducative qui est interpellée pour rester en éveil tout au long de ce trimestre important. Car à l’école, rien n’est définitivement acquis. Il faut soutenir en permanence le bon rythme. Les enseignants ont quant à eux le souci, dans les délais impartis, de couvrir le programme dans chaque discipline, en ayant à l’esprit le fait que l'ensemble des cours dispensés à un élève au cours d'une année scolaire ne saurait se situer en deçà de 900 heures, le temps consacré aux évaluations non compris.

Chez les parents, il faut rester vigilant car s’ils baissent la garde, certains enfants vont céder à la tentation de la distraction, les occasions de se perdre étant plutôt nombreuses, du fait de l’existence des mauvaises compagnies et de la multiplication des jeux et loisirs à l’ère des nouvelles technologies marquée par le triomphe de l’électronique et de l’informatique. Il faut aussi connaître les fréquentations des enfants, car il suffit qu’un élève intègre un groupe de délinquants et c’est le début du dérapage.

Raison pour laquelle il faut s’assurer à la maison que l’élève va à l’école à l’heure et rentre à l’heure, qu’il a bien consigné dans ses cahiers les cours qui ont été dispensés dans la journée, qu’il fait ses devoirs et qu’il présente systématiquement aux parents ou tuteurs les feuilles des évaluations, quelles que soient les notes obtenues.

C’est dire que les parents doivent jouer à fond leur rôle d’encadrement et de conseil pour ne laisser à l’enfant aucune occasion de se perdre. Ils ne doivent cependant pas oublier d’aménager des espaces et des heures de détente et de repos qui permettent aux élèves de recharger leurs batteries.

Comme on le voit, chaque maillon de la chaîne éducative doit jouer sa partition et les efforts sont attendus tant du côté des élèves, des enseignants que des parents, pour une mise en musique qui fera à la fin le succès de l’année scolaire 2017/2018.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter