Journalisme culturel: l’Afrique centrale a son réseau

Culture
Monica NKODO | 11-01-2018 12:39

Il est né récemment à Libreville au Gabon, à la faveur d’une formation régionale organisée par la Francophonie.

Un effet porteur. Se structurer en réseau pour se parfaire, se soutenir et s’octroyer une notoriété à l’échelle continentale et même internationale. Les journalistes culturels de la région Afrique centrale sont récemment rentrés dans une autre ère.

C’était à l’occasion d’un séminaire régional de formation en journalisme culturel, organisé du 22 au 24 novembre 2017 par l’Organisation internationale de la Francophonie, en partenariat avec l’Unesco, le Festival panafricain de musique (Fespam), Gabon Télévisions et l’Association des journalistes culturels et artistiques du Gabon (AJCAG).

Une vingtaine de journalistes originaires de quatre pays d’Afrique centrale (Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Sao Tomé et Principe) étaient au centre de cette rencontre à Libreville (Gabon).

La création d’un réseau, avec à sa tête le Camerounais Parfait Tabapsi, par ailleurs président de l’association Cameroon Art Critics (CAMAC), est l’un des faits majeurs de ce rendez-vous inédit. En effet, jamais un rassemblement de journalistes de la sous-région, spécialisés dans le domaine culturel, n’avait eu lieu.

Pour Kanel Engandja-Ngoulou, spécialiste du programme développement et coopération au Bureau régional Afrique centrale pour la Francophonie (BRAC), « il devenait urgent de les réunir, afin de tirer le maximum des potentialités des uns et des autres ».

La perspective de dynamiser le secteur culturel et de le promouvoir par la voix de ces importants acteurs que sont les journalistes, est aussi une des priorités de cette réunion de Libreville. D’où l’importance d’outiller les participants. Les leçons ont été bien assimilées.

Les journalistes participants se sont promis d’élaborer un réseau, mais aussi des instruments comme un site Internet, une page Facebook et d’autres éléments pour se maintenir sur la scène culturelle. De quoi mettre à profit les enseignements reçus des experts du domaine culturel sur des sujets divers.

Entre autres : patrimoine matériel et immatériel, critique d’art, création et gestion de projets culturels. Ce dernier volet a suscité la créativité de tous. Une visite à Gabon Télévisions et la participation à l’émission « Gab’Kulture », s’inscrivent également dans les activités de ce séminaire régional, qui donne le signal d’une vie nouvelle pour les journalistes culturels d’Afrique centrale.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter