Cameroon-Tribune

Responsive image

ENS de Yaoundé: plus de 1000 lauréats sur le terrain

Societe
Assiatou NGAPOUT | 11-01-2018 14:13

A l’occasion de la cérémonie de remise de leurs diplômes présidée hier par le Minesup, ces « gladiateurs de la craie » ont promis de servir partout où besoin sera.

Procession des enseignants de l’Ecole normale supérieure (ENS) de l’université de Yaoundé I et standing-ovation des lauréats de sa 56e promotion pour commencer. L’évènement a eu lieu hier au palais des Sports de Yaoundé où 1 148 élèves-enseignants de l’ENS ont reçu leurs diplômes de fin de formation.

Au cours de cette cérémonie présidée par le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, plusieurs membres du gouvernement, la crème universitaire et les deux recteurs des universités d’Etat de la cité capitale sans oublier, les familles des lauréats sont venus rehausser l’éclat de la circonstance. Une orchestration menée de main de maître par le directeur de l’ENS, le Pr. Luc Calvin Owono Owono.

Brillants de mille feux dans leurs toges, ces « gladiateurs de la craie » prêts à éduquer les Camerounais de demain n’ont pas manqué d’exprimer leur joie. « Ce jour vient couronner un long travail ardent abattu depuis trois ans. Je suis fier d’être enseignant et prêt à instruire n’importe où.

Il ne reste plus qu’à appliquer la pédagogie transmise à l’ENS. Nous allons tout mettre en oeuvre pour rendre notre enseignement efficient », s’est enthousiasmé Ezekiel Ngu titulaire d’un diplôme de professeur de l’Enseignement secondaire premier grade.

Pour le Pr. Jacques Fame Ndongo, la performance de cette nouvelle cuvée de lauréats ne souffre d’aucun doute. Il s’agit de lauréats compétitifs et modernes, arrimés au numérique éducatif et formés aux méthodes les plus modernes de la pédagogie et de la recherche.

« Comme on le dit dans le jargon pédagogique, ce sont d’excellents produits, prêts à servir partout où besoin sera : à Kolofata, à Malantouen à Nguelmedounga, à Moloundou ou à Mamfe. Ce sont des enseignants pour toutes les zones du pays y compris les zones les plus reculées », a-t-il souligné.

Ils bénéficieront ainsi de la démocratisation de la carte scolaire sur le plan national par le chef de l’Etat. En effet, des CES, CETIC et même des lycées qui poussent comme des champignons dans les grands villages. Cerise sur le gâteau,

« le président de la République vient de les créditer d’un outil magique à savoir le Paul Biya Higher Education HEV, un outil efficace, performant, conforme à toutes les normes modernes,
notamment avec le modèle SSV qui permet aux bénéficiaires du don présidentiel d’être arrimés au Cloud, c’est-à-dire au nuage numérique universel », s’est réjoui le Minesup.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Bafoussam: les projets C2D lancés

Economie
Honoré FEUKOUO | 14-08-2018 12:14 0 0

L’entreprise Razel dispose d’un délai de 30 mois pour réaliser plusieurs chantiers. La voirie desservant les chantiers de la CAN 2019 classée prioritaire de...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter