Responsive image

Visite d’inspection de la CAF: le Cameroun serein

Sports
Josiane R. MATIA | 11-01-2018 14:12

C’est l’assurance donnée par le ministre des Sports et de l’Education physique hier à Yaoundé au cours d’un point de presse.

Qui a peur de la première mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations Total 2019 ? Certainement pas le Cameroun, l’hôte de la compétition. Au contraire, le pays des Lions indomptables est prêt à accueillir les dix membres composant la délégation annoncée à Yaoundé dès ce 11 janvier.

Soit cinq experts de la CAF et cinq représentants du cabinet d’audit Roland Berger. C’est l’essentiel du message délivré hier aux médias par le ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt, dans la salle de conférences du stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. A ses côtés, son collègue de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Mais aussi le président du Comité de normalisation de la Fecafoot, Me Dieudonné Happi. «C’est dans la sérénité que les parties prenantes travaillent sans relâche. Le président de la République s’est engagé personnellement à donner aux préparatifs sa très haute impulsion pour le succès de l’évènement. L’ensemble du gouvernement, sous la coordination du Premier ministre, chef du gouvernement, est à pied d’oeuvre pour donner des réponses pratiques aux exigences du cahier de charges de la CAF selon les secteurs», a expliqué Bidoung Mkpatt.

Le COCAN au travail Concrètement, sur le terrain, toutes les entreprises impliquées sur les différents chantiers, à travers les villes hôtes, ont été contractualisées et sont mobilisées pour le respect des délais, fixés au plus tard à décembre 2018. Les gouverneurs des régions du Centre, de l’Ouest, du Littoral, du Nord et du Sud-Ouest, en charge des comités de site, ont procédé à des descentes régulières. Les 16 commissions techniques sont également au travail, le tout dans le respect des exigences de la CAF.

En ce qui concerne l’hymne et la mascotte, les dossiers d’appel d’offres ont été finalisés et les documents transmis à la CAF pour validation. Les réunions se multiplient pour affiner les stratégies pour le bon déroulement de la mission.

Il faut rappeler que les experts, qui séjourneront au Cameroun jusqu’au 23 janvier prochain, s’attarderont sur les infrastructures sportives, hôtelières, hospitalières, aéroportuaires et réseaux divers (eau, électricité, TIC…).

Les médias interpellés Quel sera donc le rôle des médias au cours des prochains jours ? C’est justement pour y répondre que le Minsep a tenu à rencontrer la presse. « C’est un appel à la mobilisation de toutes les compétences, notamment la presse, pour que chacun apporte sa contribution au succès de ce premier challenge », a déclaré Bidoung Mkpatt.

« Passé le moment des incompréhensions entre la CAF et le Cameroun. Place à l’apaisement et la collaboration constructive », a-t-il ajouté. Et le Mincom de renchérir :

« Nous ne devons ménager aucun effort pour être à la hauteur. Il n’y a plus de place pour le doute ou pour une fausse note d’ici à juin 2019 ».

La presse a donc été invitée à se conformer aux directives que la CAF donnera dans ce sens durant sa mission. Une mission dont le coup d’envoi sera donné ce vendredi avec le site d’Olembé.

Au programme : séances de travail avec le COCAN, visite du stade en construction, mais aussi de certains hôtels et hôpitaux de la place.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter