Responsive image

Borsalino: beau sous son chapeau

Culture
Gaël de SOUZA | 12-01-2018 12:04

C’est l’accessoire du moment. Il en jette et offre aux silhouettes quelque chose de différent.

Un air british sous un climat caniculaire. Un couvre-chef qui vous donne un superbe air. Le borsalino est l’accessoire adéquat par ces temps chauds, pour vous rendre encore plus beau. Feutré, en paille, en cuir, doté d’un ruban ou pas, il donne une allure séduisante. Bien plus qu’un couvre-chef, il s’impose depuis le 4 avril 1857, date de la création du premier modèle par Giuseppe Borsalino, styliste italien.

Il faut savoir que cet amas de tissu a été consacré en 1900, « Grand prix » à l’Exposition de Paris. Un détail intéressant et historique pour ce chapeau que les Camerounais s’approprient depuis quelque temps.

Dans les campagnes comme dans les villes, il sublime de façon habile les tenues. Associable à un costume ou à un jeans, il est l’atour favori des jeunes gentlemen. Aucune cible ne lui résiste. Chez les jeunes comme chez les personnes d’âge mûr, il fait des envieux.

Il enflamme même le look de plus d’une dame. Comme quoi, il était temps qu’il nous serve à quelque chose ce sacré soleil. Il donne une raison à tout un chacun de faire son show, à seule force d’un chapeau, d’un… borsalino.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter