Cameroon-Tribune

Responsive image

Changements climatiques: comment les populations s’adaptent

Economie
Michèle FOGANG | 18-01-2018 11:00

Le bilan de la première phase du Programme d’amélioration de la résilience des victimes présenté lundi dernier à Yaoundé.

80% des institutions et populations cibles utilisant des outils développés, 70% des populations maîtrisant les bonnes pratiques agro-sylvopastorales et 25 structures ayant accès aux outils de mobilisation des ressources financières. Le bilan du cycle 2013-2017 du Programme d’amélioration de la résilience des populations aux effets du changement climatique (Repecc) est plutôt positif. C’est sur cette note de satisfaction que s’est tenu lundi dernier à Yaoundé le comité de pilotage de fin dudit programme, sous la présidence du ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded), Hele Pierre. En effet, les régions du Nord et de l’Extrême-Nord ont été frappées en 2011 et 2012 par la sécheresse et des inondations qui ont entraîné des pertes en vies humaines et la destruction d’étendues agricoles. Ces phénomènes qui ont révélé la faiblesse des capacités de prédiction et même de relèvement tant du niveau de la communauté que des autorités locales, ont conduit à la signature en 2013 du plan d’action des programmes pays. Le fruit d’une collaboration entre le Cameroun et le Programme des Nations unies pour le développement. Placé sous la coordination du Minepded et du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), il a pour objectif d’accompagner les interventions nationales et sous-régionales à travers deux volets que sont la préservation des écosystèmes et l’amélioration de la résilience des populations aux effets du changement climatique.

D’après Hele Pierre, les assises de lundi visaient entre autres à présenter le niveau de mise en oeuvre des recommandations de la précédente session du comité de pilotage et à proposer des mécanismes pour la pérennisation des acquis. En effet, au vu de l’impact du programme sur la lutte contre le changement climatique, une seconde phase du programme est envisagée ainsi qu’une extension des expériences à d’autres communes des régions du Nord et de l’Extrême-Nord, vulnérables aux changements climatiques .

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter