Responsive image

Lendemains de défaite chez les Lions

Sports
Jean Marie NZEKOUE | 18-01-2018 11:01

Après sa première sortie ratée, l’équipe se fait discrète, en attendant mieux.

Si l’excès de discrétion pouvait être un argument décisif pour la performance, alors l’équipe des Lions A’ présente au CHAN 2018 aurait déjà engrangé plusieurs points, tant elle est championne dans l’art de la dissimulation.

Depuis le début de la compétition, il est pratiquement impossible d’aborder des joueurs confinés le plus souvent dans leur hôtel, en dehors des séances de décrassage ouvertes pendant un quart d’heure à la presse.

Cette ambiance quasi-studieuse qu’on assimile facilement à la concentration aurait eu du bon si les résultats suivaient. Ce qui n’est pas encore le cas. Au lendemain de la défaite surprise du Cameroun face au Congo, l’ambiance semblait quelque peu crispée dans l’environnement immédiat des Lions.

A l’hôtel Royal Elysée où sont logés les Camerounais, il fallait montrer patte blanche hier matin pour franchir le hall à la recherche du Team press officier. « Les joueurs et le coach sont encore au restaurant », nous renseigne le confrère à qui nous souhaitons arracher quelques bribes d’informations.

Autour d’une table, on aperçoit le médecin de la sélection en conversation avec un officiel de la Fédération camerounaise de football. Jusque là très discret, le Comité de normalisation de la FECAFOOT est désormais représenté sur place depuis mardi par un de ses membres.

S’agissant du match perdu hier, personne ne veut s’aventurer au moindre commentaire, même si la déception se lit sur tous les visages. Une désillusion à la hauteur des espoirs suscités par la sélection nationale qui promettait l’enfer à tous ses futurs adversaires.

Pour le moment, c’est raté et les joueurs sont conscients de la nécessité de se réajuster au plus vite avant le second match de samedi. Hier après-midi, une séance d’entraînement était prévue au stade annexe d’Agadir, avec au menu un léger décrassage pour les titulaires de mardi dernier et une séance intense pour les autres. Histoire de remettre l’équipe dans le bain en vue d’un sursaut d’orgueil lors du prochain match.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter