Responsive image

Comité national olympique et sportif du Cameroun: Bipoun Woum et Aba’a Oyono prennent fonction

Sports
Yannick ZANGA | 18-01-2018 11:32

Ils ont été installés hier à Yaoundé, respectivement comme président de la Chambre de conciliation et d’arbitrage et conseiller juridique du président du Cnosc.

«Je m’engage solennellement à servir le Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc), et, à travers lui, le mouvement sportif dans toute la mesure de mes moyens». C’est par ces mots que le Pr. Joseph Marie Bipoun Woum a publiquement prêté serment en tant que nouveau président de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Cnosc.

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports (1994-1996) a pris la ferme résolution de demeurer étranger à toute influence politique, tribale, religieuse ou économique dans le respect du code éthique et de la défense des intérêts du Cnosc.

Conformément à la décision qui le nomme, il devra proposer au président du Cnosc une liste de 10 conciliateurs et 10 arbitres devant constituer le collège des conciliateurs et des arbitres pour l’olympiade 2017-2020. Aussi, en présence d’Issa Hayatou, membre honoraire du Comité international olympique, le Pr. Jean-Calvin Aba’a Oyono a endossé ses nouvelles responsabilités de conseiller juridique d’Hamad Kalkaba Malboum, président du Cnosc.

Ce dernier, dans son allocution de circonstance, s’est félicité de la présence et de la disponibilité de telles éminences grises au service du sport camerounais. Contributeurs approuvés dans le champ juridique, leur savoir et leur savoir-faire seront d’une grande importance à la lumière du dynamisme du mouvement sportif national, des jeux d’intérêts et des passions qu’il déchaîne.

Par la même occasion, le président du Cnosc a remercié Pierre Mevongo Meye (le président sortant de la CCA) et le Dr. Dikoume François (ancien conseiller juridique du président du Cnosc) pour le travail accompli.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter