Cameroon-Tribune

Responsive image

Programme Agropoles: le manioc prend racines à Atok

Economie
Serges Olivier OKOLE | 23-01-2018 05:44

 Un projet de production, de transformation et de commercialisation lancé vendredi dernier.

Qui connait la localité d’Atok dans le département du Haut-Nyong, région de l’Est, sait que le manioc y est le produit vivrier le plus développé par les cultivateurs. Avec le lancement vendredi dernier de l’agropole de production, de transformation et de commercialisation du manioc de Bebend, c’est le maire de la localité, Dieudonné Dayzal, qui a eu le fin mot pour traduire la portée de l’évènement :

« Qui dit agropole, dit pôle de développement, basé sur une spéculation spécifique, le manioc. Qui dit or – allusion faite à la farine de manioc que l’on appelle ici or blanc – dit prospérité… » Les aspirations de l’association « Mouda Bebend » (traduction en français, femme bebend), porteuse du projet, sont donc claires, telles que détaillées par sa présidente, Françoise Mekou Afana épouse Oloum.

On en retient que l’ambition de ce conglomérat de 21 regroupements féminins qui compte au total 1015 membres, est de sortir le manioc de la petite production pour des besoins alimentaires domestiques, pour aller vers la création d’une plus-value, à travers des produits dérivés comme la farine, l’amidon, le tapioca, les biscuits et autres.

Des produits qui font l’objet d’une demande de plus en plus soutenue. Pour prendre sa part dans ce vaste marché, l’agropole doit pouvoir passer d’une production actuelle de 178 à 6 280 tonnes de tubercules par an, pour 3 500 tonnes de farine de manioc.

En soutien à cette ambition, il faudra aménager environ 2km de voies d’accès aux plantations, acquérir un transformateur, construire un forage et un château d’eau, appuyer l’organisation dans l’acquisition des intrants et équipements agricoles, lui apporter une assistance technique et un appui à la transformation. De plus, selon les déclarations de la porteuse du projet, l’usine de transformation est déjà en cours de mise en place…

C’est à ces différents niveaux de développement du projet qu’intervient le Programme agropoles du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Au nom du ministre Louis Paul Motaze, le coordonnateur dudit programme a donné des assurances sur la diligence de cet apport gouvernemental.

Adrian Ngo’o Bitomo a par exemple promis que les quatre tracteurs octroyés à « Mouda Bebend » seront sur place à Atok avant le 8 mars prochain. Ce qui augure une fête de la femme particulièrement motivée, dans cette localité qui accueille le tout premier agropole à thème (notamment celui de la femme) sur les 43 déjà opérationnels à travers le pays.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter