Responsive image

Projets ferroviaires: le gouvernement négocie des financements

Economie
Sainclair MEZING | 24-01-2018 11:38

Le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o a reçu mardi en audience une délégation de l’Agence française de Développement.

Entamées le 29 novembre dernier, les discussions entre le gouvernement camerounais et l’Agence française de développement (AFD) au sujet des différents projets à mener dans le domaine des transports se sont poursuivies mardi dernier au cours d’une audience accordée par le ministre des Transports à une délégation de l’AFD.

Edgard Alain Mebe Ngo’o et ses hôtes ont notamment échangé sur les différents projets à mener  dans le secteur ferroviaire, avec en prime, les travaux d’extension du chemin de fer camerounais vers le Tchad et la réhabilitation du tronçon Pangar-Ngaoundéré.

Les deux parties ont également échangé au sujet de l’acquisition des voitures-voyageurs. Un marché négocié avec le groupement franco-coréen CIM-SSRST en vue de l’acquisition de vingt-cinq voitures-voyageurs. Mais, en raison des engagements pris par le Cameroun auprès du Fonds monétaire international, au sujet des prêts non concessionnels, ledit projet n’a pu connaître de suite.

Compte tenu de ce fait, l’AFD s’est proposée de financer ledit projet dans le cadre d’un prêt concessionnel.

«Nous avons parlé de l’importance du secteur ferroviaire et des différents projets, qu’ils soient de réhabilitation ou d’extension qui vont permettre d’améliorer le service à l’ensemble de la population camerounaise et pour l’économie sous-régionale. Nous n’avons pas encore parlé de montant, mais nous avons exprimé un intérêt fort pour contribuer à la réhabilitation du tronçon afin d’éviter une interruption du trafic», a déclaré Lise Breul, chef de ladite délégation.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Cameroun-Guinée équatoriale: une relation dense

Presidential
MESSI BALA | 22-02-2018 12:26 | 0 0

Partageant une frontière commune, les deux pays entretiennent en outre des rapports empreints de compréhension mutuelle et de fraternité.

Fraternité et solidarité. Les deux mots résument la relation entre le Cameroun et la Guin& ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter