Une question d’intérêt

Politique
Rousseau-Joël FOUTE | 24-01-2018 12:03

Regard

Au fur et à mesure qu’on se rapproche des échéances électorales prévues cette année, le jeu politique s’anime. Des alliances et des coalitions se forment ou sont en gestation, notamment dans l’opposition. En face, pour le moment, les alliés traditionnels du parti au pouvoir se font plutôt discrets.

Mais, ils sont connus et n’hésiteront pas à monter au créneau le moment venu, dans le cadre de ce qu’on a coutume d’appeler la majorité présidentielle. Un regroupement  qui peut s’élargir autant que possible.    

Si, du côté de l’ordre gouvernant, il est question de conserver le pouvoir d’Etat, du côté de l’opposition, l’objectif est de conquérir le fauteuil du président de la République, puis,  la majorité à l’Assemblée nationale, au Sénat et dans les mairies.

Les partis politiques qui ne siègent pas au parlement et dans les conseils municipaux ont l’ambition d’y être représentés prochainement. Quant à ceux qui y sont déjà, ils veulent y accroître leur poids pour occuper la position dominante. Voilà l’enjeu de toutes les grandes manœuvres en cours.  

 Face à un acteur qui étend son hégémonie sur la scène politique depuis plusieurs décennies, certaines personnalités de l’opposition et de la société civile s’organisent pour mutualiser leurs efforts et se donner la chance de le détrôner. D’où les alliances, coalitions et autres plates-formes en formation.

Car les adversaires du parti au pouvoir, le RDPC, savent qu’en rangs dispersés, ils ont peu de chance de remporter la mise. Les résultats des différentes consultations électorales organisées depuis la restauration du pluralisme politique permettent de l’affirmer.

Ce n’est donc, pensent-ils, qu’en unissant leurs forces qu’ils pourraient redessiner en profondeur la carte politique du pays. Dès lors, se pose la question de savoir si les regroupements annoncés ont des chances de prospérer. On peut en douter, connaissant les égos des uns et des autres.

Dans le passé, des acteurs de premier plan ont multiplié de telles initiatives mais ont finalement été incapables de taire leurs intérêts personnels pour se mobiliser derrière un seul parti ou un seul candidat qui serait le porte-étendard de  l’opposition.

Même si, à côté de la vieille garde, de nouvelles têtes d’affiche  apparaissent dans l’opposition, il est difficile qu’un miracle se produise.

En tout cas, on ne serait pas surpris de voir voler en éclats tout ce qui se trame. Dès lors que les uns et les autres ne verront plus leurs intérêts dans cette affaire.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Les félicitations au chef de l’Etat

Presidential
Eldickson AGBORTOGO | 25-05-2018 11:26 | 0 0

From The President of the Republic of Hungary
“Excellency,

On the occasion of your country’s National Day, I have the honour to extend my heartfelt greetings to Your Excellency and the people of the Republic of Cameroon. I sincerely hope that the rela ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter