Vaccination : stratégies contre la désinformation

Regions
Joël MAMAN | 25-01-2018 06:41

Maroua (Diamaré) L’Etat du Cameroun ne peut pas vacciner ses populations dans le but de les rendre stériles. C’est ce qu’il faut retenir de la concertation qui s’est tenue mercredi dernier à Maroua dans les services du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord. Initiée par la délégation régionale du ministère de la Santé publique, cette rencontre qui a regroupé tous les acteurs du secteur de la santé avait pour but de trouver des solutions pour une bonne couverture vaccinale dans la région.

Une solution aux difficultés rencontrées par les équipes de vaccination sur le terrain, suite à une rumeur partie de Kousseri en septembre 2017 et qui s’est propagée comme une trainée de poudre dans toute la région. La rumeur, a rappelé Dr Fanné Mahamat épouse Ousman, délégué régional du Minsanté, faisait état de ce que « les agents du ministère de la Santé publique vaccinent les élèves filles sur les seins et les garçons sur le nombril dans le but de les rendre stériles ».

Le Dr Shalom Tchokfo, chef de l’unité régionale du Programme élargi de vaccination , a rappelé qu’à cause de ces fausses informations, plus de 115 écoles de la région se sont vidées. Sous le coup de la colère, certains parents ont même violenté des enseignants dans certaines localités.

« La situation présentée ainsi est très grave et dangereuse pour le développement de notre pays », fait remarquer le secrétaire général des services du gouverneur, Herman Bertrand Assiga Abana, qui présidait la rencontre en lieu et place du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord empêché.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter